Accéder au contenu principal

Tempête Gloria : trois morts en Espagne, la pluie redouble dans les Pyrénées-Orientales

Une promenade inondée en raison de la tempête "Gloria", à Alboraya, dans la région de Valence, dans l'ouest de l'Espagne.
Une promenade inondée en raison de la tempête "Gloria", à Alboraya, dans la région de Valence, dans l'ouest de l'Espagne. © Reuters

La tempête Gloria, qui a balayé l'Espagne dimanche et lundi, a fait trois morts, ont annoncé les autorités locales, tandis qu'en France, des chutes inhabituelles de neige ont été enregistrées dans les Pyrénées-Orientales. Le département, qui s'attend à un "épisode pluvieux notable" a été placé en alerte orange depuis lundi à 16 h.

Publicité

Trois personnes sont décédées en Espagne et près de 200 000 élèves étaient privés de classe en raison de la tempête Gloria, qui frappe principalement l'est du pays, ont indiqué, lundi 20 janvier, des autorités locales.

Une grande partie de l'est de l'Espagne (Catalogne, région de Valence), ainsi que l'archipel des Baléares, ont été placées en alerte rouge ou orange en raison de cette tempête, qui provoquait de fortes rafales de vent froid et des chutes de neige. Selon l'Agence météorologique espagnole, cette tempête devrait durer jusqu'à mercredi.

"Une femme sans-abri de 54 ans, de nationalité roumaine, a été découverte morte, apparemment d'hypothermie, ce matin dans un parc" de Gandie, au sud de Valence, a indiqué un porte-parole de la mairie à l'AFP.

Un "Espagnol de 63 ans" a par ailleurs été découvert mort "dimanche après-midi" dans le village de Pedro Bernardo, dans la région de Castille-et-Léon (centre). "Il gisait par terre dans sa propriété, touché à la tête à cause de la chute de tuiles provoquée par la neige", a indiqué à l'AFP son maire, David Segovia.

Dans la soirée, le président de la région de Valence, Ximo Puig, a présenté ses condoléances à la famille d'une victime décédée dans un village. Selon la presse locale il s'agit d'un homme de 71 ans décédé d'hypothermie.

Dans la région de Valence, 194 municipalités ont décidé de fermer les écoles lundi, ce qui affectait plus de 191 300 élèves, a annoncé le gouvernement régional.

Plusieurs autoroutes ou lignes ferroviaires étaient également perturbées par ces intempéries.

Le département des Pyrénées-Orientales placé en alerte orange

Côté français, il a neigé dès 200 mètres d'altitude dans le département des Pyrénées-Orientales, des chutes inhabituelles dues à la tempête Gloria, qui perturbe les transports en plaine et en en montagne, selon Météo-France.

"La neige va continuer de tomber en montagne, et on attend un renforcement des précipitations en plaine", a indiqué à l'AFP la préfecture des Pyrénées-Orientales, département placé en alerte orange depuis lundi à 16 h.

Mardi, avertit Météo-France, "l'air plus doux gagne tout le département, la limite pluie-neige remontera au-dessus des 1 000 m, pour se situer vers 1 300 à 1500 m à la mi-journée. L'épisode neigeux sera alors remplacé par un épisode pluvieux notable sur ce département".

Dans la plaine du Roussillon, la pluie va tomber pendant plusieurs jours, selon les prévisions.

Sur le littoral des Pyrénées-Orientales, mardi, la houle et les fortes vagues d'Est à Nord-Est vont gêner l'écoulement des rivières, ce qui risque de causer des inondations.

Les passages à gué étant nombreux dans le département, la préfecture conseille aux piétons et aux automobilistes de "ne s'engager en aucun cas sur une voie immergée".

Avec AFP

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.