Accéder au contenu principal

Le gouvernement "complice" d'une "submersion migratoire" pour Nicolas Bay (RN)

Publicité

Paris (AFP)

"Par sa passivité, sa complaisance, le gouvernement se rend complice (d'une) véritable submersion migratoire", a dénoncé mercredi l'eurodéputé Rassemblement national Nicolas Bay, au lendemain de la publication des chiffres officiels sur l'immigration montrant une hausse des demandes d'asile.

"La submersion continue...", avait brièvement tweeté mardi la présidente du RN Marine Le Pen.

"L'asile est devenu une nouvelle filière d'immigration pour des gens exclusivement attirés par des avantages économiques et sociaux", estime dans un communiqué Nicolas Bay, également membre du bureau exécutif du RN (direction).

Il note que des pays d'origine des demandeurs comme la Guinée (deuxième après l'Afghanistan), la Géorgie et l'Albanie (en 3e et 4e position) sont "plutôt stables politiquement".

Il redit son opposition à une éventuelle adhésion de l'Albanie à l'Union européenne, "un pays à majorité musulmane de 3 millions d'habitants, travaillé par les islamismes turcs et saoudiens", et réclame "une vraie politique de dissuasion, avec un renforcement drastique des expulsions".

Le député des Hautes-Alpes Eric Ciotti (LR) a pour sa part déploré sur LCI que "jamais l'immigration n'a été aussi importante en France".

"En Allemagne on exécute une décision (d'expulsion) sur deux, en France 20%", a-t-il noté, jugeant que malgré le "discours de fermeté" les frontières "sont largement ouvertes".

Le député LR Guillaume Larrivé a lui assuré que l’asile "reste, plus que jamais, une machine à fabriquer des clandestins".

"La France continue à s’enfoncer dans le chaos migratoire" et "on ne pourra rompre avec l'immigrationnisme sans une volonté politique réelle et sans une rupture juridique profonde", a-t-il ajouté.

La France a enregistré 132.614 demandes d'asile l'an dernier (+7,3%) et délivré 276.576 premiers titres de séjour (+6,8%), dont plus de 90.000 pour des étudiants. Les expulsions ont augmenté de 19% avec 23.746 reconduites.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.