Accéder au contenu principal

Top 14: Castres "encore dans le coup pour finir dans les six", estime Reggiardo

Publicité

Castres (AFP)

Malgré sa 12e place, l'entraîneur de Castres Mauricio Reggiardo est persuadé que le champion 2018 "est encore dans le coup pour finir dans les six" premiers du Top 14, avant la 14e journée et la réception samedi du Racing 92.

Q: Castres restait sur deux revers sans appel à Clermont (39-22) et Toulon (43-3) mais la qualification en quart de finale de Challenge européen, le premier quart continental depuis 2008, a semble-t-il fait du bien à votre équipe?

R: "Cette qualification en quart de finale (après 5 victoires en 6 matches, ndlr) a fait du bien à la tête, oui. Elle amène de la confiance et c'est très important. Je crois qu'on est dans le vrai, avec les joueurs, le staff, on travaille bien. On a mis du temps à trouver un bon fonctionnement mais j'ai adapté mes convictions aux qualités de ce groupe et aux joueurs que j'ai".

Q: On ne vous sent pas particulièrement inquiet alors que le CO n'occupe que la 12e place du Top 14?

R: "Moi, je fonctionne avec le classement britannique (différence entre les performances à domicile et celles à l'extérieur, ndlr) et là, nous ne sommes qu'à -1 alors que les Agenais (14e) sont à -10, Pau (10e) à -5 par exemple. Pour la dernière place qualificative, Montpellier n'est qu'à +3. Ce qui nous manque, c'est une victoire à l'extérieur en championnat. La situation n'est pas délicate, mais il faut faire attention."

Q: La venue du Racing, samedi, est-elle un tournant pour la saison du CO ?

R: "Je suis un optimiste et je vois toujours la bouteille à moitié pleine. Je crois que nous sommes encore dans le coup pour finir dans le Top 6 et avec les joueurs, c'est toujours l'objectif qui est fixé. Les trois matches qui arrivent (Racing et Pau à la maison, Agen à l'extérieur, ndlr) vont conditionner notre saison. Ça commence par le Racing, une équipe qui est capable de mettre de la vitesse, qui a des ambitions dans son jeu mais qui sait aussi, au besoin, pratiquer un rugby beaucoup plus pragmatique. Et puis Toto (Laurent Travers, entraîneur du Racing, ndlr), il lui tient toujours à cœur de faire un bon match quand il vient à Castres (il a entraîné le CO entre 2009 et 2013, ndlr)."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.