Accéder au contenu principal

WRC: pour Sébastien Ogier, c'est sans doute la der des der

Publicité

Monaco (AFP)

Sébastien Ogier, qui va tenter d'accrocher une 8e victoire au rallye de Monte-Carlo à son palmarès, a confirmé jeudi qu'il s'agissait très probablement pour lui de sa dernière saison en championnat du monde des rallyes WRC malgré son transfert surprise cette année de Citroën à Toyota.

Q: Sébastien, vous aviez dit que cette année serait la dernière en WRC. Est-ce toujours votre intention ?

R: "Honnêtement, le plan reste le même. Cela fait déjà quelques années que je m'étais fixé cette date et cette échéance et ce n'est pas parce qu'il y a eu ce chamboulement qui n'était pas prévu que le plan a changé. Je reste sur la même ligne pour le moment. Dans la vie, on ne peut jamais dire jamais mais pour l'instant je suis focalisé sur cette saison et je la vois toujours comme ma dernière".

Q: Ott Tänak, qui a remporté le championnat l'an dernier, est lui passé de Toyota à Hyundai. Comment voyez-vous la nouvelle distribution des cartes et quelles sont vos impressions entre votre Citroën de l'an dernier et la Toyota de cette année ?

R: "Chaque voiture a ses propres caractéristiques mais elles sont toutes issues d'un même règlement et elles sont censées être proches les unes des autres. Elles le sont relativement en terme de performance mais elles ont toutes leurs petites particularités et du coup cela va demander un petit peu de temps avant d'être 100% à l'aise et de tout pouvoir anticiper. Mais les premières sensations sont bonnes et c'est toujours rassurant. L'objectif de la saison c'est d'arriver à s'adapter le plus vite possible à cette voiture pour être performant aussi tôt que possible. Quant on arrive dans la voiture qui a dominé le championnat précédent, le but du jeu ce n'est pas de tout révolutionner, c'est plutôt d'essayer de s'y adapter et après éventuellement avec un peu plus de temps passé dans la voiture d'essayer de voir ce qu'on peut essayer d'améliorer encore. Peut-être que Ott, un peu comme nous, va devoir passer par une petite période d'adaptation mais je pense qu'il va être assez rapidement capable d'aller très vite aussi".

Q: Vous êtes ambassadeur pour le prochain championnat de voitures tout-terrain électriques Extreme E. Vous verra-t-on au volant de l'une d'entre elle l'an prochain ?

R: "C'est sûr que je m'intéresse de près à l'évolution de cette catégorie. Il y a un côté intéressant dans ce projet, le côté écologique et d'essayer d'aller apporter des projets pour aider et pour transmettre un message aux populations locales. Ce côté-là m'attire. Pour l'instant, il n'y a rien d'acté mais c'est une possibilité pour l'année prochaine. Je n'ai pas encore testé la voiture mais à chaque fois qu'elle a roulé j'ai toujours eu un coup de téléphone juste avant pour savoir si je voulais venir mais pour l'instant je n'ai pas assez de temps pour ça et je veux me consacrer au WRC. Mais tôt ou tard, il faudra bien que je l'essaie".

(Propos recueillis par Jean-Louis DOUBLET)

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.