Accéder au contenu principal

Bordeaux s'inquiète après un premier cas de coronavirus

Un patient est hospitalisé en chambre d’isolement au CHU de Bordeaux depuis jeudi, il souffre du coronavirus chinois.
Un patient est hospitalisé en chambre d’isolement au CHU de Bordeaux depuis jeudi, il souffre du coronavirus chinois. © George Gobet, AFP

Un patient atteint du coronavirus chinois a été identifié dans la ville jumelée avec Wuhan. Les autorités sanitaires locales identifient les personnes avec lesquelles il est entré en contact depuis son retour de Chine le 25 janvier. Par prudence, les festivités locales du Nouvel An chinois ont été annulées.

Publicité

Avec Paris, Bordeaux est pour le moment la seule ville française où un cas de coronavirus a été recensé. Ce patient, un résident de la métropole bordelaise, est revenu le 22 janvier en France après "quelques jours" en Chine où il est notamment "passé par Wuhan", a indiqué vendredi 25 janvier la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Évoquant des nouvelles "rassurantes", le maire de la ville, Nicolas Florian, a précisé le profil du patient, actuellement à l'isolement au CHU de Bordeaux : un Français d'origine chinoise de 48 ans, travaillant "dans le milieu du vin" et qui "était amené à faire des allers-retours avec la Chine".

"Toute l'autorité publique, l'État et les autorités sanitaires sont mobilisés sur ce patient et les personnes qu'il a pu rencontrer", a-t-il assuré.

Une dizaine de personnes en contact avec le patient identifiés

"Dix à quinze personnes" entrées en contact avec le patient de Bordeaux infecté au coronavirus chinois, un professionnel du "milieu du vin" récemment arrivé de Chine, ont été identifiées par les autorités sanitaires, a indiqué samedi le maire de la ville, lors d'un point presse.

"Les autorités sanitaires ont identifié son parcours de vie, voir qui il a pu rencontrer, il y a déjà des gens qui ont été identifiés, qui se sont signalés", a indiqué le maire de Bordeaux.

L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine a confirmé qu'une "dizaine de personnes" ayant été en contact avec lui depuis son retour en France avaient été identifiées, sans plus de précision sur leur lien avec le patient.

Conformément au protocole, "ces personnes sont soumises à un entretien téléphonique" avec des questions "sur d'éventuels symptômes (fièvre et toux), la durée du contact avec le patient et d'éventuels déplacements en Chine", a-t-elle expliqué à l'AFP.

"Elles doivent surveiller l'apparition de symptômes durant quatorze jours et appeler le Samu en cas de suspicion", a complété l'autorité sanitaire, ajoutant qu'elles ne suscitaient "pas d'inquiétude à ce stade".

Bordeaux, ville jumelée avec Wuhan

"Il ne faut pas céder à la panique, mais il faut être vigilant", a insisté Nicolas Floran. "S'il y a besoin de mobiliser les forces de la ville, on le fera mais pour le moment, pas de panique, les choses sont très bien prises en main."
Par "principe de précaution", les festivités du Nouvel An chinois, qui devaient se tenir dimanche à Bordeaux, ont été annulées, ont annoncé samedi les organisateurs, l'association et les coordinateurs de la fête du Nouvel An Chinois de Bordeaux.

Par ailleurs, Wuhan, la ville où a été identifiée pour la première fois le virus et actuel épicentre de l'épidémie, se trouve être jumelée avec Bordeaux depuis 1998. Le maire Nicolas Florian a émis un communiqué insistant sur la solidarité des Bordelais avec les Wuhanais.

"Nous souhaitions vous faire part de notre solidarité dans ce contexte difficile pour vous, pour les habitants de Wuhan et l'ensemble du corps médical qui œuvre à la prise en charge des personnes touchées", a insisté le maire de Bordeaux. "Fidèles à la tradition de solidarité de la Ville de Bordeaux, nous nous tenons à vos côtés dans cette épreuve et vous réitérons notre disposition à coopérer dans tous les domaines avec vous."
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.