Accéder au contenu principal

Coronavirus: le gouvernement étudie contagion et évacuation

Publicité

Paris (AFP)

Le gouvernement se réunissait dimanche pour étudier les mesures à prendre après les premiers cas d'infection au coronavirus en France et la situation des expatriés français dans la zone de l'épidémie en Chine.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, devait réunir autour de lui à 17H00 à Matignon les ministres concernés "pour faire un point de situation sur le coronavirus". Sont attendus les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, de l'Intérieur, Christophe Castaner, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye et le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

L'identification de trois cas de cette pneumonie virale sur des voyageurs récemment rentrés de Chine, épicentre de cette nouvelle épidémie, a fait craindre une possible propagation du virus en France. Deux sont hospitalisés à Paris et le troisième à Bordeaux. Tous étaient récemment arrivés de Chine et avaient séjourné à Wuhan, la grande ville où l'infection est apparue en décembre.

Dimanche au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Mme Buzyn a précisé qu'il y avait cinq autres personnes "en évaluation ce matin", dont ses services devaient pouvoir donner un diagnostic en fin de journée.

- "Equipe médicale d'accueil" à Roissy -

Les autorités sanitaires françaises ont insisté ces derniers jours sur l'efficacité de la prise en charge dans le pays, rappelant systématiquement aux personnes qui seraient inquiètes en présence de symptômes (fièvre, toux ou problèmes respiratoires) après un voyage en Chine ou un contact avec quelqu'un rentrant de ce pays, de contacter le Samu par le numéro téléphonique d'urgence 15 pour bénéficier d'une évaluation par un médecin régulateur et éviter toute possible contagion et de ne pas se rendre aux urgences ou chez son médecin.

La direction générale de la santé (DGS) avait également annoncé samedi soir la mise en place d'une "équipe médicale d'accueil" à l'aéroport de Roissy permettant la prise en charge des personnes qui présenteraient des symptômes d'une infection par coronavirus.

Dimanche matin, Mme Buzyn a également indiqué que le gouvernement devait annoncer à l'issue de la réunion à Matignon des mesures concernant les ressortissants français présents à Wuhan.

"Nous travaillons aujourd'hui à une possibilité de rapatriement", a dit la ministre au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, assurant qu'"il y aura des décisions prises dans la journée".

Le groupe automobile français PSA a annoncé samedi qu'il allait rapatrier ses expatriés et leurs familles vivant dans la région de Wuhan.

De son côté, le ministère français des Affaires étrangères avait indiqué étudier, en lien avec les autorités chinoises, "les options éventuelles qui permettraient à nos ressortissants qui le souhaitent de quitter la ville de Wuhan", soumise à de strictes restrictions de circulation pour éviter la propagation du virus.

Wuhan et sa région sont placées de facto en quarantaine depuis jeudi afin de prévenir une nouvelle propagation de la maladie. Au total, 56 millions de personnes sont coupées du monde.

Le bilan en Chine s'élevait dimanche à près de 2.000 cas de contamination, dont 56 mortels.

Par ailleurs, les festivités du Nouvel an chinois qui devaient se tenir dimanche ont été annulées à Paris, après une décision similaire à Bordeaux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.