Accéder au contenu principal

Basket : le monde pleure la légende de la NBA Kobe Bryant

La star américaine du basket Kobe Bryant a trouvé la mort dans un accident d’hélicoptère dimanche, à Los Angeles.
La star américaine du basket Kobe Bryant a trouvé la mort dans un accident d’hélicoptère dimanche, à Los Angeles. © Apu Gomes, AFP

Tony Parker, Pau Gasol, mais aussi Zinédine Zidane ou encore Neymar... De nombreux sportifs de tous horizons ont rendu hommage à la célèbre star du basket Kobe Bryant, décédé dimanche dans un accident d'hélicoptère. Donald Trump et Barack Obama ont également réagi.

Publicité

Une légende, un ami, un frère... Les hommages affluent sur les réseaux sociaux depuis l'annonce de la mort de Kobe Bryant, décédé à 41 ans dans un accident d'hélicoptère à Calabas, dans le sud de la Californie, dimanche 26 janvier. La maire de la ville et le gouverneur de la province ont confirmé le décès quelques heures après son annonce par le site américain d'actualités sur les célébrités TMZ. Parmi les neuf victimes figure une de ses quatre filles Gianna Bryant, âgée de 13 ans.

Le baksetteur français Tony Parker a été le premier à réagir. Celui qui l'a affronté avec San Antonio pendant une quinzaine d'années, notamment au cours de haletantes séries de play-offs à l'Ouest s'est dit "le cœur brisé". "Tu étais une vraie légende et un ami. Repose en paix Kobe Bryant, mes pensées et mes prières vont vers sa femme et ses enfants #légende #mamba #goat", a-t-il réagi sur Twitter.
 

L'Espagnol Pau Gasol, qui a gagné deux titres NBA avec Kobe sous le maillot des Lakers, s'est dit "pire que dévasté". "Mon grand frère... Je ne peux juste pas y croire".
 


Magic Johnson, un des plus grands joueurs de l'histoire de la NBA, a qualifié Kobe Bryant de "plus grand Laker de tous les temps", titre qu'il pourrait pourtant facilement revendiquer.

"Je n'ai pas de mots pour exprimer ma douleur", a tweeté Shaquille O'Neal, coéquipier et meilleur ennemi de Bryant à Los Angeles au début des années 2000. "JE SUIS MALADE", a-t-il insisté.  
 

 

L'entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, a lui aussi fait part de son incrédulité : "C'est terrible, c'est une nouvelle terrible, qui affecte tout le monde, nous tous. Je ne peux rien dire de plus..."

"C'est une grande tristesse pour le monde du sport et pour nous tous, pas seulement les fans de basket, mais pour tout ce qu'il a fait pour le sport", a réagi le Brésilien Neymar, qui a rendu hommage à son ami avec un geste de prière et un numéro 24, celui que portait Kobe Bryant, formé avec ses doigts après son but marqué dimanche sur le terrain de Lille avec le Paris SG.

Le Français Kylian Mbappé a publié sur son compte Instagram une photo en noir et blanc où il est au côté de Kobe, avec ces mots : "RIP LEGEND".
 

Kobe Bryant, c'était "le feu", s'est souvenue la star du golf Tiger Woods, qui a commencé sa carrière professionnelle la même année que le basketteur. "Il avait une telle envie de gagner, il l'apportait tous les soirs."

"Je voulais être comme Kobe"

"Je ne sais même pas par où commencer. J'ai commencé à jouer au basket grâce à KOBE en regardant les finales de 2010. Je n'avais jamais joué au basket avant ça, et ces finales ont changé ma vie. JE VOULAIS ETRE COMME KOBE. Je suis TELLEMENT TRISTE là ! RIP LA LEGENDE", a réagi Joel Embiid, la star camerounaise de Philadelphie, ville de naissance de Kobe.

"Je suis dévasté. Les mots ne peuvent même pas le décrire. Ce jour est juste incroyablement triste et tragique", a commenté la légende des Chicago Bulls Scottie Pippen, qui, aux côtés de Michael Jordan, a dominé la NBA dans les années 1990 avant l'avènement de Bryant.

La jeune star des Atlanta Hawks Trae Young, représentant de cette nouvelle génération qui n'a pas affronté le "Black Mamba" mais a grandi en l'admirant, a remercié la star des Lakers : "Toutes les leçons, tous les conseils. Tous les mots que tu m'as adressés... Ça restera avec moi à jamais".

"C'est un choc pour nous tous", a réagi de son côté le pivot français de Utah Rudy Gobert, qui a grandi en regardant les exploits de Bryant avec les Lakers et pour qui "Kobe reste une légende. C'est quelqu'un qui a inspiré des millions de personnes, des millions de jeunes et qui continuera de le faire".

"Tu nous manques déjà mon frère. Repose en paix", a déclaré la superstar du football américain Tom Brady, un des plus grands sportifs de l'histoire du sport américain.

Lors des rencontres NBA disputées dans l'après-midi de dimanche, plusieurs hommages vibrants lui ont été rendus. Sous les applaudissements du public de San Antonio, les joueurs des Toronto Raptors ont laissé s'écouler les 24 secondes de leur première possession du match, en hommage au numéro 24 porté par Bryant.

Le drame a également retenti dans le monde politique. Le président américain Donald Trump a réagi en évoquant "une terrible nouvelle". Lors d'un meeting de campagne dans l'Iowa, l'ancien vice-président démocrate Joe Biden a rendu hommage à l'ancien arrière des Lakers. "Cela vous fait réaliser que chaque jour doit compter".
 

L'ancien locataire de la Maison Blanche Barack Obama, grand amateur de basket, lui a rendu un hommage appuyé : "Kobe était une légende sur les parquets et commençait à l'être dans ce qui aurait été un second acte tout aussi fort".
 


Hommages dans la musique et le cinéma

Le monde de la musique et du cinéma, que Kobe a côtoyé pendant ses 20 années en Californie, a également fait part de sa tristesse.

La légende du rap Snoop Dogg, figure quasi tutélaire de la ville de Los Angeles et immense fan des Lakers devant l'Éternel, a expliqué avoir "le cœur brisé".

"Le monde a perdu un géant aujourd'hui. Repose en paix Kobe Bryant", a déclaré la superstar du rap et de la pop Pharrell Williams.

"Mon cœur est en morceaux depuis que j'ai pris connaissance de cette tragédie inimaginable, je ne peux pas imaginer ce que vivent en ce moment les familles", a de son coté tweeté la chanteuse Taylor Swift.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.