En images : Kobe Bryant, la légende de la NBA au palmarès XXL

La légende du basket Kobe Bryant, décédée le 26 janvier, a remporté 5 titres de champion de NBA, tous avec les Lakers de Los Angeles, et disputé à 18 reprises en 20 ans le All Star Games.
La légende du basket Kobe Bryant, décédée le 26 janvier, a remporté 5 titres de champion de NBA, tous avec les Lakers de Los Angeles, et disputé à 18 reprises en 20 ans le All Star Games. © Lucy Nicholson, Reuters

Kobe Bryant, légende du basket et quintuple champion NBA avec les Lakers, son club de toujours, est mort dimanche à 41 ans, dans le crash de son hélicoptère, près de Los Angeles. Retour en images sur une carrière qui n'avait qu'un seul mot d'ordre : gagner.

Publicité

Génie du basket, travailleur acharné et compétiteur hors norme, Kobe Bryant, a perdu la vie le 26 janvier dans un accident d'hélicoptère, avec sa fille Gianna Bryant. Sept autres passagers ont trouvé la mort. 

Aussi élégant que combatif, la star des Los Angeles Lakers était insaisissable sur les parquets, au point d'inspirer de nombreuses vedettes actuelles de la NBA et des sportifs de haut niveau de tous horizons. Retour sur la carrière d’une légende au palmarès XXL et au mental exceptionnel, qui a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du basket et celle du sport américain.

La carrière professionnelle de Kobe Bryant s'est étirée de 
1996 à 2016. Ici, en 1999, face au Dallas Mavericks.
La carrière professionnelle de Kobe Bryant s'est étirée de 1996 à 2016. Ici, en 1999, face au Dallas Mavericks. © Paul Buck, AFP

Né à Philadelphie le 23 août 1978, et fils du basketteur américain Joe Bryant, qui a joué huit saisons en NBA entre 1975 et 1983, Kobe épouse la passion des parquets dès l'âge de 6 ans. À 17 ans, le rêve de ce fan de Magic Johnson et de Michael Jordan se matérialise lors de la Draft 1996. Sans passer par la case université, il est choisi en 13e position par les Charlotte Hornets qui le cèdent rapidement aux Los Angeles Lakers en échange du pivot Vlade Divac. Il disputera son premier match en NBA à 18 ans et 72 jours, alors record de précocité pour un "rookie".

Kobe Bryant aux côtés de Shaquille O'Neal, avec lequel il remporte trois titres NBA, en 2000, 2001, et 2002.
Kobe Bryant aux côtés de Shaquille O'Neal, avec lequel il remporte trois titres NBA, en 2000, 2001, et 2002. © Mike Blake, Reuters

Bourreau de travail et modèle d'exigence, il restera dans la franchise californienne durant toute sa carrière, de 1996 à 2016. Avec la tunique jaune, il remporte le titre NBA en 2000, 2001, 2002, sous la direction de Phil Jackson, aux côtés de la star Shaquille O'Neal, avec lequel les relations sont souvent orageuses. Après le transfert du "Shaq" à Miami en 2004, et quelques saisons d'errance pour les Lakers, il remporte deux nouveaux titres en 2009 et 2010, et sera désigné MVP (meilleur joueur) des deux finales. Plus mature, et surtout plus collectif, il est alors le seul leader de l'équipe et au sommet de son art. L'histoire retiendra également qu'il a perdu deux finales en 2004, contre Detroit, et en 2008, contre Boston.

Quintuple champion NBA avec les Lakers, son club de toujours, double champion olympique avec Team USA en 2008 et 2012, Bryant était un des plus grands basketteurs que l'histoire ait connue.
Quintuple champion NBA avec les Lakers, son club de toujours, double champion olympique avec Team USA en 2008 et 2012, Bryant était un des plus grands basketteurs que l'histoire ait connue. © Jed Jacobsohn/Getty Images/AFP

Au total, "Kobe" aura marqué 33 643 points en saison régulière, soit le quatrième meilleur total derrière Kareem Abdul-Jabbar (38 387), Karl Malone (36 928) et LeBron James (33 644) qui l'a dépassé, le 25 janvier, la veille de son accident mortel. Taxé d'individualiste arrogant par ses détracteurs, il aura tenté 26 200 tirs durant sa carrière, soit le plus grand total de l'histoire de la NBA. Lors de son dernier match face à Utah, en 2016, l'idole du Staples Center avait inscrit 60 points.

Kobe Bryant à l'assaut du panier lors du match des All Star Game de la NBA à Orlando, en Floride, le 26 février 2012.
Kobe Bryant à l'assaut du panier lors du match des All Star Game de la NBA à Orlando, en Floride, le 26 février 2012. © Erik S. Lesser, Reuters

Durant sa carrière, Kobe Bryant a été sélectionné à 18 reprises pour le All Star Game (seul Kareem Abdul-Jabbar en a disputé plus, 19), confrontant les meilleurs joueurs de la saison, notamment en 1998, lorsqu'il devient le plus jeune joueur de l'histoire à devenir All Star, à 19 ans. Il sera même élu MVP du All Star Game à quatre reprises (2002, 2007, 2009, 2011).

David Stern, l'ancien "commissionner" de la NBA qui l'avait fait prospérer, et qui est décédé le 2 janvier 2020, remettant le trophée de MVP à Kobe Bryant, le 7 mai 2008.
David Stern, l'ancien "commissionner" de la NBA qui l'avait fait prospérer, et qui est décédé le 2 janvier 2020, remettant le trophée de MVP à Kobe Bryant, le 7 mai 2008. © Mike Blake, Reuters

En 2008, il remporte son seul trophée de meilleur joueur (MVP) à l'issue de la saison régulière 2007-08. Un titre individuel auquel s'ajoutent ses titres de meilleur marqueur de la NBA, en 2005-06 (35,4 points/match) et 2006-07 (31,6 points/match).

Kobe Bryant, le 22 janvier 2006, lors de la victoire des Lakers contre les Toronto Raptors, au cours duquel il marque 66,4% des points de son équipe.
Kobe Bryant, le 22 janvier 2006, lors de la victoire des Lakers contre les Toronto Raptors, au cours duquel il marque 66,4% des points de son équipe. © Chris Pizzello, Reuters

Le 22 janvier 2006, lors de la victoire des Lakers contre les Toronto Raptors (122-104), il marque 81 points en faveur de son équipe, qui remporte un match mal engagé. Peu aidé par des coéquipiers apathiques, il décide de passer à l'action et prend feu au point d'inscrire 55 points lors de la seconde période pour signer une performance historique. Seul Wilt Chamberlain a fait mieux avec 100 points en 1962.

Kobe Bryant, Lebron James, Dwyane Wade et Carmelo Anthony avec leurs médailles d'or, remportées après avoir battu l'Espagne en finale lors des  Jeux olympiques de Pékin, le 24 août 2008.
Kobe Bryant, Lebron James, Dwyane Wade et Carmelo Anthony avec leurs médailles d'or, remportées après avoir battu l'Espagne en finale lors des Jeux olympiques de Pékin, le 24 août 2008. © Lucy Nicholson, Reuters

En plus des cinq bagues de champion NBA, Kobe Bryant comptait à son palmarès deux médailles d'or olympiques remportées avec l'équipe des États-Unis, aux JO de Pékin en 2008, et de Londres en 2012.

Kobe Bryant face à LeBron James, le 10 février 2016 à Cleveland.
Kobe Bryant face à LeBron James, le 10 février 2016 à Cleveland. © David Richard, Reuters

La fin de règne de Kobe Bryant est douloureuse, avec des blessures graves à répétition, et des statistiques personnelles déclinantes. Mais sur le plan financier, sa carrière aura été exceptionnelle de bout en bout puisqu'il a accumulé pas moins de 323,3 millions de dollars de salaire (293,1 millionsd'euros), dont 25 millions lors de sa dernière saison. Hors du terrain, le scoreur insatiable a fait mieux encore, avec environ 356 millions de dollars de contrats publicitaires et partenariats durant sa carrière de joueur (jusqu'en 2016), selon le magazine Forbes.

Sa réputation, déjà fragilisée parmi les amateurs de basket par son arrogance supposée, ne se remettra jamais vraiment de l'accusation de viol qui a terni son image.
Sa réputation, déjà fragilisée parmi les amateurs de basket par son arrogance supposée, ne se remettra jamais vraiment de l'accusation de viol qui a terni son image. © Gary A. Vasquez- USA TODAY Sports - Reuters

Une longue carrière et une forte exposition médiatique toutefois ternies par des accusations de viol portées contre lui en 2003 par l'employée d'un hôtel du Colorado où il suivait un programme de rééducation. Kobe Bryant n'a toutefois jamais été jugé, son accusatrice ayant finalement refusé de témoigner contre lui, après un supposé paiement au civil de plus de deux millions de dollars de dommages et intérêts à la jeune femme.

Kobe Bryant pose en famille sur le parquet des Lakers, avec ses deux maillots, le numéro 8 porté jusqu'en 2006, avant d'adopter le 24 pour la suite de sa carrière.
Kobe Bryant pose en famille sur le parquet des Lakers, avec ses deux maillots, le numéro 8 porté jusqu'en 2006, avant d'adopter le 24 pour la suite de sa carrière. © Robert Hanashiro-USA TODAY Sports-Reuters

Retraité des parquets en avril 2016, après vingt saisons de haut niveau, le natif de Philadelphie est le seul à avoir ses deux maillots, aux numéros 8 et 24, accrochés au plafond du Staples Center, en compagnie des autres légendes de la franchise, tels Magic Johnson, Kareem Abdul Jabbar ou encore Shaquille O'Neal. "Les gens ne comprennent pas à quel point je suis obsédé par l'idée de gagner", disait-il en 2013 lors d'un entretien en public.

Kobe Bryant a fait une incursion remarquée dans la production cinématographique, avec le court-métrage animé "Dear Basketball", écrit par lui, couronné par un Oscar en 2018.
Kobe Bryant a fait une incursion remarquée dans la production cinématographique, avec le court-métrage animé "Dear Basketball", écrit par lui, couronné par un Oscar en 2018. © Lucy Nicholson, Reuters

Depuis sa retraite, Kobe Bryant s'était reconverti dans les affaires, via sa société d'investissement Bryant Stibel, et dans la production cinématographique. Son court-métrage d'animation "Dear Basketball" avait été couronné par un Oscar en 2018. Plus ouvert sur le monde que beaucoup d'autres sportifs américains car ayant vécu dans son enfance en France et en Italie, il avait été l'un des pionniers d'une nouvelle génération d'athlètes à se positionner en investisseur. Et plus seulement en véhicule publicitaire, alors que sa carrière était encore en cours.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine