Accéder au contenu principal

Un avion des forces américaines s'écrase en Afghanistan

Un hélicoptère américain survole l'Afghanistan, le 23 octobre 2016.
Un hélicoptère américain survole l'Afghanistan, le 23 octobre 2016. © Thomas Watkins, AFP (archices)

C'est bien un avion des forces américaines qui s'est écrasé lundi en Afghanistan, dans une zone contrôlée par les Taliban, mais les circonstances restent encore mystérieuses. Les insurgés avaient déclaré dans la matinée avoir "abattu tactiquement" l'appareil, ce qu'a démenti le Pentagone.

Publicité

Le Pentagone a confirmé, lundi 27 janvier, que l'avion qui s'était écrasé à 13 h dans l'est de l'Afghanistan, était bien un appareil américain. Il a toutefois démenti que le bombardier avait été abattu par les Taliban.

Ces derniers avaient annoncé plus tôt dans la journée le crash de l'appareil. "L'avion, qui était en mission de renseignement, a été abattu dans la région de Sado Khel, dans le district de Deh Yak", avait affirmé leur porte-parole Zabihullah Mujahid dans un communiqué.

Parmi les occupants, qui sont tous décédés, se trouvaient des officiers supérieurs, avait ajouté Zabihullah Mujahid. Contacté par l'AFP, Zabihullah Mujahid a ensuite affirmé que l'appareil avait été "abattu tactiquement", sans expliquer comment.

Pour le Pentagone, il n'y a "aucune indication que le crash ait été provoqué par un tir ennemi". "Des affirmations des Taliban qu'un autre appareil s'est écrasé sont fausses", a-t-il insisté.

Et de préciser : "Un Bombardier E-11A américain s'est écrasé aujourd'hui dans la province de Ghazni, en Afghanistan", a tweeté le porte-parole des forces américaines en Afghanistan, le colonel Sonny Leggett. Le Bombardier E-11 est un appareil de soutien aux drones de reconnaissance, équipé de matériel de communications de grande valeur.

"Une enquête est en cours sur les causes du crash, mais il n'y a aucune indication qu'il ait été provoqué par un tir ennemi", a ajouté le colonel Sonny Leggett.

Accidents aériens militaires courants

Les accidents aériens militaires, particulièrement d'hélicoptères, sont assez courants en Afghanistan, à cause du terrain montagneux très accidenté et des conditions climatiques souvent extrêmes. Mais ils arrivent davantage aux forces afghanes.

Les forces aériennes américaines ont une maîtrise des airs leur permettant tout liberté d'action et d'appui aux forces afghanes. D'autant plus que les talibans sont réputés ne pas disposer de moyens anti-aériens conséquents.

Accident ou acte de guerre, l'évènement survient alors même que les Taliban et les États-Unis discutent des termes d'un accord sur le retrait des forces américaines d'Afghanistan en échange de contreparties sécuritaires des insurgés.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.