Accéder au contenu principal

Hand: Guillaume Gille remplace Didier Dinart, écarté, comme sélectionneur des Bleus 

Publicité

Créteil (AFP)

Guillaume Gille a été nommé sélectionneur de l'équipe de France masculine de handball, en remplacement de Didier Dinart, écarté, et aura pour mission de qualifier les Bleus pour les Jeux olympiques de Tokyo dans moins de trois mois, a annoncé mardi la Fédération (FFHB).

Dinart, 43 ans, paie au prix fort les mauvais résultats des Français à l'Euro-2020 en Norvège, éliminés dès le premier tour et contraints de passer par un tournoi de qualification couperet du 17 au 19 avril à Paris-Bercy avec la Croatie, le Portugal et Tunisie pour voir les JO-2020 cet été (24 juillet-9 août).

Championne olympique en 2008 et en 2012, encore en argent aux JO-2016, la France n'a jamais raté les Jeux olympiques depuis son émergence sur la scène internationale en 1992 et les "Bronzés" de Barcelone.

"Compte tenu de l'enjeu et de l'échéance, j'ai décidé que la décision de sa mise à l'écart devait être prise. Faire porter la responsabilité à Didier serait injuste. Elle est portée par tous, à commencer par moi. C'est ce que j'ai eu l'occasion de dire aux membres du staff et aux dirigeants", a affirmé le président de la FFHB Joël Delplanque lors d'une conférence de presse, à la Maison du handball à Créteil.

Depuis septembre 2016, Gille, 43 ans, a d'abord été coentraîneur de Dinart, puis son adjoint. Il était en charge de la préparation physique et de l'analyse vidéo au cours du dernier Euro.

Ancien demi-centre, notamment de Hambourg et de Chambéry, l'aîné de la fratrie Gille -ses deux frères Bertrand et Benjamin ont eux aussi été internationaux- a participé à quelques-uns des plus grands succès de l'équipe de France, avec la génération des "Costauds" puis des "Experts". Il a ainsi remporté tous les plus grands titres à deux reprises: les JO (2008, 2012), le Mondial (2001, 2009) et l'Euro (2006, 2010).

Le nom de son adjoint sera précisé en mars, a indiqué la fédération.

L'Euro-2020, conclu prématurément avec deux défaites contre le Portugal (28-25) et la Norvège (28-26), a été un fiasco total pour l'équipe de France.

Le TQO à Paris-Bercy, qui délivre deux billets pour le Japon, s'annonce compliqué, avec notamment les Croates, vice-champions d'Europe dimanche, et les Portugais, qui ont battu la France à deux reprises en neuf mois. La première victoire des Portugais avait eu lieu en avril 2019 à Guimaraes lors des qualifications pour l'Euro-2020.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.