Accéder au contenu principal

Roman Polanski, Ladj Ly et Nicolas Bedos en tête des nominations aux César

Le réalisateur Roman Polanski, lors de la remise des César en 2014.
Le réalisateur Roman Polanski, lors de la remise des César en 2014. © Martin Bureau, AFP (archives)

La liste des films et artistes nommés dans les principales catégories pour la 45e cérémonie des César, qui se tiendra le 28 février a été dévoilée. Les films "J'accuse" de Roman Polanski, "Les Misérables" de Ladj Ly, et "La Belle époque" de Nicolas Bedos font figure de favoris avec de très nombreuses nominations.

Publicité

Le film "J'accuse" de Roman Polanski, dont la sortie a été perturbée par une nouvelle accusation de viol contre le réalisateur, mène les nominations pour les César 2020, en lice pour douze prix, a annoncé mercredi 29 janvier l'Académie des César.

Suivent "Les Misérables" de Ladj Ly, film coup de poing sur les banlieues, et "La Belle époque" de Nicolas Bedos, avec onze nominations chacun.

Les César ne doivent pas "avoir des positions morales"

L'Académie des César "n'est pas une instance qui doit avoir des positions morales", a affirmé le président de l'Académie, Alain Terzian, interrogé sur Roman Polanski après l'annonce de ces nominations. "Sauf erreur de ma part, 1,5 million de Français sont allés voir son film. Interrogez-les", a-t-il ajouté.

Thriller historique sur l'affaire Dreyfus, "J'accuse" est notamment nommé dans les catégories reines de la meilleure réalisation et du meilleur film, aux côtés des "Misérables" de Ladj Ly, de "Grâce à Dieu" de François Ozon ou de "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma.

Appel à manifester contre Polanski

Mais l'annonce des nominations a aussitôt relancé la polémique sur le cinéaste franco-polonais de 86 ans, qu'une partie de l'opinion publique et les féministes n'acceptent plus de voir honorer. Toujours poursuivi par la justice américaine dans le cadre d'une procédure pour détournement de mineure lancée en 1977, Roman Polanski est visé par une nouvelle accusation de viol de la Française Valentine Monnier, qu'il conteste.

Cette photographe française affirme avoir été frappée et violée par Polanski en 1975 en Suisse quand elle avait 18 ans. Son témoignage s'ajoute aux accusations d'autres femmes ces dernières années, pour des faits prescrits.

Après la conférence de presse des César, une multitude de réactions sont apparues sur les réseaux sociaux, alors que le sujet Polanski était dans les principales tendances sur Twitter. "12 nominations pour le film 'J'accuse' de Polanski ! 12 comme le nombre de femmes qui l'accusent de viols ! Honte @Les_César", a twitté l'association Osez le féminisme, qui a appelé à manifester devant la salle Pleyel, où se tiendra le 28 février la 45e cérémonie des César.

Adèle Haenel en lice pour le César de la meilleure actrice

Pour le César de la meilleure actrice, Adèle Haenel est nommée aux côtés de Noémie Merlant dans "Portrait de la jeune fille en feu". Une nomination quirelance aussi le sujet du harcèlement contre les femmes, l'actrice ayant fait la une des médias après avoir révélée être la victime de harcèlement sexuel de la part du réalisateur Christophe Ruggia. Celui-ci a été mis en examen le 16 janvier, après la plainte de l'actrice.

Dans la catégorie de la meilleure actrice figurent aussi Anaïs Demoustier dans "Alice et le maire", Eva Green dans "Proxima", Chiara Mastroianni dans "Chambre 212", Doria Tillier dans "La belle époque" et Karin Viard dans "Chanson douce".

Les acteurs Jean Dujardin dans "J'accuse", Daniel Auteuil dans "La Belle époque", Damien Bonnard dans "Les Misérables", Vincent Cassel et Reda Kateb dans "Hors normes", Melvil Poupaud dans "Grâce à Dieu" et Roschdy Zem dans "Roubaix, une lumière" sont nommés quant à eux pour le prix d'interprétation masculine.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.