Accéder au contenu principal

XV de France: Bouthier, au bout d'un incroyable rêve

Publicité

Montpellier (AFP)

De la Pro D2 aux Bleus en une demi-saison: l'arrière de Montpellier Anthony Bouthier a emprunté l'escalier de secours du monde amateur pour atteindre le niveau international et postuler à une place de titulaire pour l'ouverture du Tournoi des six nations face à l'Angleterre, dimanche.

Ancien maçon, il s'est construit sa propre trajectoire, en marge des centres de formation et des sentiers balisés. A 27 ans, le voilà devant la porte de l'équipe de France, elle-même en train de rebâtir ses fondations.

"Si j'ai la chance d'y être, ça sera vraiment inespéré", souffle-t-il. "C'est sûr que, un Crunch, tout le monde a envie de le jouer. Surtout en France, dans un stade à guichets fermés... ça donne envie de tout donner".

Anthony Bouthier débarque d'au-delà de ses propres rêves, du rugby d'avant, du monde amateur qu'il côtoie jusqu'à ses 22 ans et son départ impromptu pour Vannes (Fédérale 1).

Jusque-là, le gamin de Pouillon (Landes), d'où est aussi originaire l'ancienne gloire internationale Jean-Pierre Bastiat, joue dans son village, puis deux ans à Dax, en Reichel et en Espoirs avec une licence amateur.

Rugbyman du dimanche, il prend du plaisir, depuis ses 15 ans, en marge de son job de carreleur-maçon.

- "J'avais une tout autre vie" -

En Bretagne, avec un statut de semi-pro, Bouthier bosse et joue à la fois, "sans se prendre la tête": Anthony est quelqu'un de très, très simple. C'est un bon vivant, il aime partager des moments simples. Tout le monde l'apprécie", témoigne son ancien partenaire breton Julien Le Bail.

Bouthier escorte la montée de Vannes en Pro D2, participe même l'an passé à la phase finale, jusqu'au moment où Montpellier vient frapper à sa porte.

"C'est sûr que je n'ai pas un parcours conventionnel, mais ça fait quand même cinq ans que je suis pro, même si c'était en Fédérale 1 ou en Pro D2. Il y a cinq ans, j'avais une tout autre vie. C'est nouveau pour moi, mais je vais me mettre à la page rapidement", assure-t-il, comme s'il prenait en main son destin.

"Comme Vincent Rattez, il a montré toutes ses qualités en Pro D2. Quand on sent que ces joueurs-là, surtout des trois-quarts, sont performants et réguliers, ils sont souvent la révélation la saison qui suit", souffle à l'AFP l'entraîneur montpelliérain Xavier Garbajosa.

De Vannes à Montpellier, il avale la marche du Top 14, s'immisce dans le paysage avec un naturel aussi rafraîchissant qu'une maturité déconcertante.

"On rêve tous de jouer à ce niveau. J'y suis arrivé petit à petit", racontait Bouthier récemment. "A Vannes, c'était déjà une grosse marche. Alors à Montpellier..."

Sous l'autorité de Garbajosa, ancien arrière des Bleus, il se glisse dans la peau d'un indiscutable titulaire au MHR, aux dépens de joueurs plus chevronnés. Il devient une valeur sûre.

- "Un gamin qui pue le rugby" -

Il enchaîne quasiment tous les matches (17, avec 6 essais), comme il s'intercale, l'air de rien, dans la ligne de trois-quarts.

"C'est un gamin qui pue le rugby, pige vite, possède de bons +skills+ (techniques individuelles, ndlr), attaque la ligne et affiche un état d'esprit irréprochable. Il a fait des conneries, mais il a gagné la confiance de ses pairs. C'est un vrai joueur de rugby", loue le coach du MHR.

"C'est même un mec important dans notre système. Titulaire ou remplaçant, arrière ou ouvreur, il amène toujours quelque chose. Il répond entièrement à l'idée que je me fais du rugby", insiste Garbajosa, qui s'est fait son avocat auprès du nouveau sélectionneur, Fabien Galthié.

"A la base, je n'étais pas dans les 75 (joueurs suivis par le staff des Bleus, ndlr), mais l'entraîneur de Montpellier m'a bien aidé pour y entrer", confirme le Landais.

Seul arrière de métier avec le Toulousain Thomas Ramos dans le groupe élargi de 42 joueurs des Bleus présents en préparation du Tournoi à Nice, Anthony Bouthier pourrait débuter face aux Anglais.

A 27 ans, au mitan de sa carrière, il a devant lui un horizon international. Garbajosa conclut: "Il sait d'où il vient, il sait où il va".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.