Accéder au contenu principal

Coronavirus: McDonald's annule sa fête d'anniversaire en Russie

Publicité

Moscou (AFP)

Pas de burger pour quelques kopecks: l'américain McDonald's a annulé jeudi les festivités organisées pour les 30 ans de son premier restaurant à Moscou qui avait symbolisé la fin de la Guerre froide, "pour éviter la propagation" du nouveau coronavirus qui n'a pas été détecté en Russie pour l'heure.

"La priorité pour nous, c'est la santé de nos hôtes et de notre personnel", a indiqué l'entreprise de restauration rapide dans un communiqué, précisant que l'annulation faisait partie des "mesures préventives pour éviter la propagation" de la pneumonie virale venue de Chine.

Moscou a annoncé jeudi son intention de fermer ses quelque 4.250 km de frontière avec la Chine pour lutter contre l'épidémie qui a fait au moins 170 morts. Aucun cas n'a encore été signalé en Russie.

Le 31 janvier 1990, l'ouverture d'un McDonald's aux abords de la place Pouchkine de Moscou, le premier dans une Union soviétique en pleine décomposition, avait fait grand bruit. Pendant des semaines, il avait été assailli par des dizaines de milliers de personnes prêtes à faire la queue de longues heures, dans le froid, pour goûter à cet emblème de la culture américaine.

Histoire de marquer le coup, McDonald's prévoyait d'y vendre vendredi une série de ses produits phares, dont le Big Mac, à trois roubles (0,04 centimes d'euros au taux actuel), le prix pratiqué lors de l'ouverture en 1990.

La chaîne de restauration rapide a promis de trouver une autre date pour organiser cet événement.

Malgré une forte présence en Russie, McDonald's, qui y emploie plus de 50.000 personnes, a fait les frais ces derniers années des tensions accrues entre la Russie et l'Occident.

En août 2014, l'Agence russe de protection des consommateurs avait ainsi fermé pour "violations des normes sanitaires" neuf de ses établissements, dont le premier ouvert en Russie. Ce dernier avait pu rouvrir quatre mois plus tard.

Après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou, en février 2014, McDonald's y a fermé tous ses restaurants.

Géant du fast-food mondial avec 38.000 établissements dans plus de 100 pays, McDonald's est aussi régulièrement critiqué pour ses produits gras favorisant l'obésité.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.