Accéder au contenu principal

Mercato L1: Lyon dans les clous, Cavani et Nzonzi dans l'attente

Publicité

Paris (AFP)

Comme attendu, Lyon a animé le mercato d'hiver, a contrario du Paris SG et de Marseille, prudents durant une période peu propice aux bonnes affaires. Mais, entre Edinson Cavani et Steven Nzonzi, ça risque encore de bouger jusqu'à la clôture vendredi à minuit.

- Lyon: c'est encore plus le Brésil -

C'est déjà le carnaval à Lyon: en un mois de mercato frénétique, l'OL est grimpé de la 12e à la 5e place de L1, et s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue. Il semble désormais équipé pour atteindre son objectif podium.

Le recrutement de Karl Toko Ekambi, prêté par Villarreal avec option d'achat (11,5 M EUR), a soulagé une attaque trop dépendante de Moussa Dembélé. Lequel compte déjà un remplaçant en cas de départ l'été prochain, avec le Zimbabwéen Tino Kadewere, acheté 12 M EUR au Havre (L2) où il finira la saison.

Au milieu de terrain, Lyon s'est renforcé en misant sur le filon brésilien que son directeur sportif Juninho connaît bien: le jeune Bruno Guimaraes (Athletico Paranaense) s'est engagé contre 20 M EUR, en attendant Camilo (Ponte Preta/D2). Lucas Tousart a bien été vendu au Hertha Berlin (25 M EUR), mais il a été prêté dans la foulée pour rester à l'OL jusqu'en juin.

S'ils ont été fidèles à leur engagement de s'activer sur le marché, les dirigeants ont peut-être réalisé leur meilleur coup avec un "Gone" issu du centre de formation: l'attaquant Rayan Cherki, 16 ans, qui a crevé l'écran mi-janvier en Coupe de France. La promesse d'une seconde moitié de saison palpitante.

- Paris suspendu à Cavani, bisbilles à l'OM -

Leader incontesté de Ligue 1, le Paris SG n'a pas bougé, conformément aux déclarations de son directeur sportif Leonardo. Mais en fonction d'Edinson Cavani, le dirigeant italo-brésilien pourrait s'attendre à vivre un vendredi mouvementé.

Le meilleur buteur de l'histoire du PSG veut rejoindre l'Atlético Madrid, mais aucun accord n'a été trouvé entre les deux clubs. Les Parisiens auraient refusé une offre de 15 M EUR des "Colchoneros" pour les six mois restants de contrat de l'Uruguayen, selon le quotidien français L'Equipe.

"Je pense qu'il y a de fortes chances qu'il aille à l'Atlético", au mercato de janvier ou "en juin", a confié Luis Cavani, le père de l'attaquant, à la télé espagnole.

Le départ d'"Edi" pourrait contraindre "Leo" à lui trouver un remplaçant, dans un délai très serré.

Les jours se sont écoulés avec la même langueur à Marseille qui, sous la contrainte du fair-play financier, ne veut pas recruter sans vendre au préalable. Un calme de façade seulement: des tensions ont éclaté en en coulisses entre l'entraîneur André Villas-Boas et le président Jacques-Henri Eyraud.

Les deux acteurs ont depuis signé la paix.

- Bordeaux guette, Rennes attend Nzonzi -

Monaco a frappé fort d'entrée en remplaçant, fin décembre, Leornado Jardim par Robert Moreno sur le banc. Mais les débuts mitigés du technicien pourraient contraindre les dirigeants à appliquer un nouvel électrochoc.

Très bon en début de saison (7 buts, 8 passes), l'attaquant Islam Slimani ne joue plus dans le système de l'Espagnol, et souhaite partir. Côté arrivées, les prometteurs Youssouf Fofana (Strasbourg) et Aurélien Tchouaméni (Bordeaux) sont venus renforcer le milieu.

Avec Steven Nzonzi, Rennes a ferré un gros poisson. Le champion du monde 2018, prêté cette saison par l'AS Rome à Galatasaray, se serait mis d'accord avec les Bretons mais les négociations échoppent sur son salaire, d'après L'Equipe.

"C'est un profil très intéressant. On va essayer de faire des choses, mais on n'est pas sûr de pouvoir y arriver", a déclaré le coach rennais Julien Stéphan.

A Bordeaux aussi, il reste un dossier à boucler: celui de l'attaquant, souhaité par le coach Paulo Sousa, qui a déjà recruté le Rémois Rémi Oudin (10 M EUR).

La journée de vendredi pourrait aussi donner lieu à des surprises, des "achats paniques" qui font le charme des dernières heures d'un mercato. Jusqu'à 23h59, il ne sera pas trop tard pour un coup de poker.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.