Accéder au contenu principal

Yann Tiersen, "Portrait" de l'hôte par ses invités

Publicité

Paris (AFP)

Pour son majestueux double-album "Portrait", Yann Tiersen a convié des musiciens-éclaireurs: une "expérience fantastique" comme l'ont raconté à l'AFP Gruff Rhys, ex-leader des Super Furry Animals, Kazu Makino, chanteuse de Blonde Redhead et Stephen O'Malley, figure de Sunn O))).

Comment se passe une rencontre entre un Breton réputé taiseux et un Américain introverti? Invité par Tiersen dans son antre sur l'île d'Ouessant (800 habitants), O'Malley, icône d'un drone metal aux guitares bourdonnantes, passe un séjour très agréable. Mais sans parler vraiment d'une collaboration.

"C'est ce qui arrive entre deux timides comme Yann et moi", rigole O'Malley. C'est Emilie (femme de Tiersen, musicienne présente sur ses albums) qui m'a rappelé pour me demander si ça me disait de revenir pour enregistrer alors que j'étais reparti sur le continent. C'était drôle, mais surtout ça m'a permis d'aller deux fois à Ouessant !"

Quand le chevelu made in Seattle revient, le ferry régulier pris la première fois ne circule pas. Mais un hors-bord attend "pour moi, mon sac et ma guitare". "En studio, Yann est très ouvert, m'a fait écouter un morceau, m'a dit que je pouvais faire ce que je voulais. C'est très généreux. J'ai pris une heure pour trouver un arrangement et leur proposer. Yann et Emilie étaient super enthousiastes !"

- "Energie des éléments" -

Maître es-distorsion, O'Malley propose un motif sonore évoquant "l'énergie des éléments", souvenir de son premier passage sur l'île. N'arrivant pas à dormir, il est sorti marcher en direction du phare alors que le vent se levait et que la nuit se zébrait d'éclairs.

Au final, l'Américain figure sur 3 titres de "Portrait", ensemble de 22 morceaux du répertoire du Breton revisités et 3 créations, avec Tiersen lui-même à la production, assisté de Gareth Jones, qui a travaillé notamment avec Depeche Mode.

O'Malley déploie sa guitare sur deux titres, "Introductory movement", ouverture de l'opus, et "Prad". "Et ils m'ont même demandé de lire un texte, ce que je n'avais jamais fait !", sur "Thinking like a mountain", ultime morceau. "C'est ça qu'il faut quand on enregistre: un bel endroit - le studio a une fenêtre sur l'océan - de belles personnes, super ouvertes, réceptives, qui vous font confiance et prennent des risques", dépeint-il. "Et j'ai refait une longue balade le matin suivant c'était magique", conclut-il.

Gruff Rhys a lui aussi posé les pieds sur Ouessant et sa voix à l'Eskal, l'ancien dancing - puis discothèque - racheté par Tiersen pour en faire son studio/salle de concert/lieu de vie communale. "J'ai vraiment beaucoup appris sur ma voix car Yann m'a guidé pour explorer de nouveaux champs vocaux en interaction avec son morceau et son jeu de piano", sur "Monochrome", expose l'ancien Super Furry Animals.

- "Vraiment salvateur" -

"Le Gallois est ma première langue, et j'ai donc un grand intérêt pour sa langue sœur, le Breton, poursuit-il. C'était une autre connexion pour moi. J'étais stupéfait de voir qu'il y avait des leçons hebdomadaires de Breton pour les gens du coin dans le studio".

"Ca été une expérience fantastique. Le climat de l'île et son environnement, l'océan, les rochers, sont magnifiques et vivifiants. Et quel accueil chaleureux ! La musique de Yann est très émouvante, généreuse, ouverte". Le public pourra en profiter, avec une tournée 2020 bientôt annoncée.

Kazu Makino, qui parle de la musique de Tiersen comme d'"averses enjouées", a elle collaboré à distance, mais n'en a pas moins été marquée. "J'ai eu un été intense et ce morceau est arrivé au bon moment pour moi. J'ai pu mettre à distance ma vie privée devenue dingue (rupture douloureuse, ndlr) et placer toutes mes émotions dans ce mouvement aérien et éthéré (la chanson "Closer"). C'était vraiment salvateur pour moi", expose-t-elle sans détour.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.