BREXIT DAY

À l'heure du Brexit, l'industrie musicale britannique s'inquiète de son avenir

Alors que le Royaume-Uni s'apprête à sortir de l'Europe, le secteur de la musique est inquiet.
Alors que le Royaume-Uni s'apprête à sortir de l'Europe, le secteur de la musique est inquiet. © France 24, capture d'écran

À Londres, le secteur de la musique s'interroge alors que le Royaume-Uni s'apprête, vendredi, à sortir de l'Union européenne. Pour continuer à vendre sur le marché européen, il va falloir s'adapter aux nouvelles règles. Reportage.

Publicité

Au Pays des Beatles, d'Adèle et d'Ed Sheeran, l'industrie musicale génère près de 6 milliards d'euros dont plus de 3 milliards en exportations. L'Europe en est le premier marché, mais tout pourrait changer avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Comment le secteur de la musique continuera-t-il à écouler ses produits ? Artistes et maisons de disques s'inquiètent déjà des effets du Brexit. Pour Field Music, un groupe de rock britannique qui sort un nouvel album, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne "va compliquer nos tournées en Europe".

Memphie industries, le label du groupe, craint les frais douaniers et les milliers d'euros en visa comme pour les tournées aux États-Unis. La maison de disque envisage déjà de délocaliser son principal entrepôt pour les disques en Europe. 

Pour le secteur musical britannique, qui compte 19 000 personnes, l'horizon s'assombrit. Selon l'organisation UK music, qui défend leurs intérêts auprès du gouvernement, "seuls 2 % des gens qui travaillent dans cette industrie pensent que le Brexit leur sera bénéfique".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine