Accéder au contenu principal

Mercato: Cavani, Giroud... l'heure de boucler les dossiers

Publicité

Paris (AFP)

Dernières affaires avant fermeture! Il reste quelques heures aux clubs européens, jusqu'à vendredi minuit, pour tenter un coup et boucler leur mercato d'hiver, entre les dossiers Edison Cavani et Olivier Giroud.

Si le Paris SG est resté calme jusque-là, son directeur sportif Leonardo n'a pas chômé en coulisses.

Le dirigeant tient en effet l'une des clés du dossier Cavani, qui a animé tout le mois. Le meilleur buteur de l'histoire du club (198 buts), d'abord annoncé tout proche de l'Atlético Madrid, semble cette fois bien parti pour rester à Paris jusqu'au mois de juin, date de l'expiration de son contrat.

Selon plusieurs médias espagnols et français, les négociations étaient au point mort vendredi. Les Colchoneros ne seraient pas disposés à aller au-delà des 15 M EUR pour acheter les six derniers mois de contrat de l'Uruguayen, or, le PSG en réclame plus.

Cependant, en cas de départ de dernière minute vendredi, le PSG devra lui trouver un remplaçant dans un délai très limité, alors qu'il est encore engagé dans quatre compétitions avec l'ambition de les gagner.

Le marché des avant-centres, justement, paraît bien fermé. Les noms de Fernando Llorente (Naples) et Olivier Giroud (Chelsea) reviennent souvent dans les rumeurs, là où un buteur est souhaité. Le cas du Français est le plus urgent.

Relégué sur le banc, l'international cherche une porte de sortie à moins de six mois de l'Euro, où il espère garder sa place de titulaire des Bleus. L'Inter a longtemps fait office de destination privilégiée, mais les discussions entre Blues et Nerazzurri patinent.

- Dortmund actif -

Un autre attaquant pourrait faire parler de lui: l'Algérien Islam Slimani, qui souhaite partir de Monaco malgré son début de saison canon (7 buts, 8 passes).

Mis de côté par le nouvel entraîneur Robert Moreno, l'avant-centre appartenant à Leicester garderait notamment la cote en Angleterre, pour un retour dès cet hiver.

Sinon, la plupart des transferts les plus onéreux ont été réalisés. C'est le cas en Premier League avec le Portugais Bruno Fernandes, acheté par Manchester United 55 M EUR avec 25 M EUR de bonus supplémentaires.

Tottenham, sous la houlette de José Mourinho, a également bien bougé (Steven Bergwijn, Gedson Fernandes, option levée pour Giovani Lo Celso) mais un buteur pourrait encore venir, pour pallier l'absence de Harry Kane.

En Italie, au gros coup réalisé par l'AC Milan pour attirer Zlatan Ibrahimovic, ont succédé ceux de son voisin et rival, l'Inter. Les Nerazzurri, dans la course pour remporter le titre, ont attiré Christian Eriksen, Ashley Young et Victor Moses.

Du côté de l'Espagne, le Real et le Barça ont été très prudents. L'équipe nouvellement entraînée par Quique Setién était tentée par un attaquant pour compenser la blessure de Luis Suarez, mais a renoncé jeudi à sa quête.

"Il a été décidé de ne faire aucun recrutement sur ce mercato d'hiver, parce que si ce n'est pas pour améliorer ce que l'on a déjà, mieux vaut ne pas le faire", a déclaré Guillermo Amor, le directeur des relations institutionnelles du Barça.

En prévision de son 8e de finale de Ligue des champions contre le PSG, Dortmund a été l'un des clubs les plus dynamiques du mercato. La signature du très prometteur Erling Braut Haaland (Salzbourg) pour 20 M EUR semble être une grande réussite, avec déjà 5 buts en 2 matches.

Le BVB pourrait poursuivre ses efforts en enrôlant le milieu de la Juventus Emre Can, proche de signer selon la presse. Il n'est pas trop tard pour tenter un dernier coup.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.