Accéder au contenu principal

Municipales/Lille: liste renouvelée pour Aubry, avec l'ex-députée Linkenheld en dauphine

Publicité

Lille (AFP)

La maire socialiste de Lille Martine Aubry, en course pour un quatrième mandat, a présenté samedi un programme fortement teinté d'écologie et une liste renouvelée avec l'ex-députée Audrey Linkenheld en troisième position.

Avec pour slogan "Lille en commun, Lille en confiance", cette liste de 61 noms, renouvelée à 57%, comprend une moitié de candidats PS mais aussi des représentants du PCF et du PRG ainsi qu'un tiers de personnalités de la société civile.

On y retrouve notamment l'ex-députée PS et actuelle conseillère municipale Audrey Linkenheld, 46 ans, en troisième position -et donc future dauphine- ainsi que des proches de l'ancien ministre Patrick Kanner, dans le droit fil de la récente réconciliation entre la maire de Lille et le patron des sénateurs socialistes, autre ténor de la gauche nordiste, après plusieurs années de froid.

"C'est une liste de rassemblement de la gauche et des personnes de la société civile. Moi, contrairement à d'autres, je ne crache pas sur les partis politiques", a déclaré Mme Aubry lors d'une conférence de presse. "Tout cela s'est fait en accord avec le PS, avec l'idée de rassembler la gauche et le centre qui partagent nos valeurs".

Promettant de "ne pas augmenter les impôts" pendant le futur mandat municipal, l'ancienne ministre de l'Emploi a égrené les grands axes de son programme, mettant l'accent sur la "transition écologique", qui "doit aller de pair avec plus de justice sociale".

"Le premier objectif majeur est de faire une ville plus apaisée et durable. Nous devons aller encore plus vite pour nous adapter au changement climatique et en atténuer les effets", a déclaré Mme Aubry, prenant "l'engagement de réduire de 40% l'émission de gaz à effet de serre d'ici 2030".

Métamorphose paysagère, mobilités douces, lutte contre la pollution aux microparticules -"notre gros problème"-, efforts pour le "zéro déchet": elle a multiplié les clins d'oeil à l'écologiste Stéphane Baly, dont le parti a enregistré aux européennes de 2019 le meilleur score de son histoire à Lille (21,7%) et qui mène sa propre liste aux municipales.

A la tête de la ville depuis 2001, Martine Aubry, 69 ans, a annoncé fin novembre sa candidature à un quatrième et ultime mandat, dans un contexte délicat pour le PS qui a quasiment tout perdu en quatre ans dans la région. "Ne vous inquiétez pas, je ne serai pas à nouveau candidate", a-t-elle plaisanté samedi.

Sont également en lice pour les élections des 15 et 22 mars son ex-directrice de cabinet, Violette Spillebout (LREM), Stéphane Baly (EELV), Marc-Philippe Daubresse (LR), rejoint vendredi par la députée macroniste Valérie Petit et le chef de file de l'opposition Thierry Pauchet (divers droite), Julien Poix (LFI) et Eric Cattelin-Denu (RN).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.