Accéder au contenu principal

Sans suspense, le verdict du procès de Donald Trump attendu mercredi

Donald Trump à la Maison Blanche le 31 janvier 2020.
Donald Trump à la Maison Blanche le 31 janvier 2020. © REUTERS/Leah Millis

Le Sénat a voté, vendredi, contre l'audition de témoins et la présentation de documents supplémentaires au procès en destitution de Donald Trump, ouvrant la voie à un acquittement, le 5 février, du président des États-Unis.

Publicité

Aux États-Unis, la fin du procès en destitution est proche. Le vote sur les actes d'accusation visant le président Donald Trump a été fixé à mercredi 5 février à 16 h (22 h en France), après l'adoption, vendredi 31 janvier au Sénat, d'une résolution en ce sens.

Un acquittement du milliardaire semble inéluctable, les républicains étant majoritaires au Sénat où une majorité qualifiée des deux tiers est nécessaire pour le déclarer coupable et le destituer.

Le Sénat a rejeté un peu plus tôt dans la soirée, par 51 voix contre 49, la proposition de l'accusation démocrate de convoquer des témoins tels que l'ancien conseiller national à la sécurité, John Bolton, qui est considéré au fait des échanges entre Donald Trump et son homologue ukrainien au cœur de cette affaire.

"Le Sénat s'est détourné de la vérité"

"C'est une grande tragédie", a déploré le leader de la minorité démocrate du Sénat Chuck Schumer. "Les Américains se souviendront de ce jour (...) où le Sénat s'est détourné de la vérité", a-t-il ajouté.

Pour la dirigeante démocrate du Congrès, Nancy Pelosi, les républicains se sont rendus "complices de l'opération de dissimulation du président". "Il ne peut y avoir d'acquittement sans procès, et il n'y a pas de procès sans témoin, document ou preuve", a-t-elle estimé, soulignant toutefois que l'infamie d'une mise en accusation resterait "pour toujours" sur Donald Trump.

Cette procédure de destitution "a été partisane depuis le premier jour", a au contraire commenté le républicain Lindsey Graham, un proche du président. "Finalement, le plus tôt ce procès sera terminé, meilleur ce sera pour le peuple américain."

Derniers arguments

Les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants où ils ont voté en décembre dernier la mise en accusation de Donald Trump pour abus de pouvoir et entrave au Congrès, accusent le président républicain d'avoir fait pression sur l'Ukraine, afin qu'elle ouvre une enquête contre Joe Biden, son possible rival démocrate à l'élection présidentielle de novembre prochain.

Depuis l'ouverture du procès au Sénat deux semaines plus tôt, l'opposition démocrate tentait de convaincre au moins quatre sénateurs républicains d'approuver l'audition de témoins. Seuls deux d'entre eux ont rompu les lignes partisanes pour soutenir cette démarche, Mitt Romney et Susan Collins.

Lundi, les sénateurs se retrouveront à 11 h (17 h en France) pour entendre les derniers arguments de l'accusation et de la défense. Chaque camp disposera de deux heures. Puis les sénateurs, qui ont pour le moment dû rester silencieux depuis le début du procès, pourront prendre la parole pendant 10 minutes chacun pour exprimer leur opinion.

Mardi, Donald Trump donnera au Congrès son dernier discours sur l'état de l'Union avant les élections de novembre prochain. Il ne sera donc pas acquitté avant de s'adresser aux élus, comme il le souhaitait. Un problème qui devrait être réglé dès le lendemain.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.