Accéder au contenu principal

Enquête sur le crash d'un Boeing à Téhéran : après des fuites, l'Iran ne veut plus coopérer avec l'Ukraine

Les restes de l'avion d'Ukrainian Airlines à Téhéran, le 8 janvier 2020.
Les restes de l'avion d'Ukrainian Airlines à Téhéran, le 8 janvier 2020. © Akbar Tavakoli, AFP

L'Iran a reproché aux autorités ukrainiennes d'avoir laissé fuiter une conversation entre un pilote iranien et la tour de contrôle de l'aéroport de Téhéran. En conséquence, Téhéran a annoncé arrêter de partager avec l'Ukraine tout élément d'enquête concernant le crash du vol ukrainien ayant fait 176 morts le 8 janvier.

Publicité

L'Iran ne souhaite plus partager avec l'Ukraine les indices récoltés par l'enquête iranienne sur l'accident de l'avion de ligne ukrainien abattu à Téhéran le 8 janvier, a indiqué le chef de l'équipe d'enquête iranienne, Hassan Rezaeifar cité lundi 3 février par l’agence semi-officielle Mehr.

En cause, Téhéran n’a pas digéré la diffusion par les médias ukrainiens d’un enregistrement audio transmis par l’Iran aux experts ukrainiens dans le cadre de l’enquête commune entre les deux pays.

Dans cet enregistrement confidentiel, diffusé par une chaîne de télévision ukrainienne dimanche soir, on peut entendre le pilote d'un avion, au moment où l'avion d'Ukraine International Airlines est abattu près de la capitale, déclarer : "Est-ce une zone active ? Il y a des lumières qui ressemblent à un missile."

Zelensky accuse l'Iran d'avoir su immédiatement qu'un missile avait abbatu l'avion

Après avoir nié sa responsabilité pendant trois jours, l'Iran avait fini par reconnaître avoir abattu l'avion, expliquant l'avoir pris par erreur pour un appareil ennemi alors que la République islamique était en alerte contre d'éventuelles frappes américaines.

L'Iran a su immédiatement, le 8 janvier dernier, qu'il avait détruit un avion de ligne ukrainien à l'aide d'un missile, a déclaré lundi 3 février le président ukrainien Volodymyr Zelensky après la diffusion de l'enregistrement audio dans les médias ukrainiens. 

Dans une interview télévisée, Volodymyr Zelensky a estimé que l'enregistrement dévoilé dimanche "prouve que la partie iranienne savait depuis le début que notre avion avait été abattu par un missile".

Le pilote décrit "une lumière qui ressemble à un missile"

"(Le pilote) dit : 'il me semble qu'un missile est en train de voler'. Il le dit à la fois en persan et en anglais, tout est clair ici", a ajouté le chef de l'État ukrainien.

Dans l'enregistrement, le pilote de la compagnie iranienne Aseman interroge la tour de contrôle :

- Est-ce une zone active ? Il y a des lumières qui ressemblent à un missile. Y a-t-il quelque chose ? déclare-t-il.

- Rien ne nous a été signalé. A quoi ressemble cette lumière ? répond le contrôleur aérien.

- C'est la lumière d'un missile, dit le pilote.

On entend ensuite la tour de contrôle tenter en vain de prendre contact avec l'avion de ligne ukrainien par radio. Le pilote de l'appareil iranien déclare par la suite avoir vu "une grosse explosion". "Je l'ai vue extrêmement bien. Je ne sais vraiment pas ce que c'était."

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.