Accéder au contenu principal

Brésil: la présidence accuse une réalisatrice de "diffamer" son pays

Publicité

Sao Paulo (AFP)

La présidence brésilienne a accusé lundi la réalisatrice Petra Costa de "diffamer" le Brésil dans son documentaire "Une démocratie en danger", en lice aux Oscars et très critique envers le président Jair Bolsonaro.

Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter officiel, le secrétariat à la Communication de la présidence estime que Petra Costa "a adopté le rôle de militante anti-Brésil" et met en cause des déclarations faites par la cinéaste sur une chaîne de télévision américaine.

La vidéo montre des extraits de ces déclarations, où Petra Costa affirme que depuis l'arrivée au pouvoir de M. Bolsonaro en janvier 2019 le taux des homicides commis par la police à Rio de Janeiro a augmenté et que le président incite les grands propriétaires terriens "à envahir les terres indigènes et à brûler la forêt amazonienne".

Le secrétariat à la Communication a inséré dans sa vidéo des légendes dans lesquelles il conteste les déclarations de la réalisatrice.

De plus, dans une série de tweets en portugais et en anglais, il répète ses critiques et ajoute: "Il est incroyable qu'une cinéaste puisse créer un récit plein de mensonges et de prédictions absurdes pour dénigrer une nation, simplement parce qu'elle n'accepte pas les résultats d'une élection".

"Une démocratie en danger", le film de Petra Costa, 36 ans, est disponible sur Netflix depuis juin et il est nommé pour l'Oscar du meilleur documentaire. La cérémonie des Oscars a lieu le 9 février.

Ce documentaire de deux heures relate d'un point de vue personnel les événements politiques des dernières années au Brésil: l'arrivée au pouvoir en 2003 de Luiz Inacio Lula da Silva, la destitution en 2016 de Dilma Rousseff, qui lui avait succédé à la présidence brésilienne, la condamnation de Lula en 2018 pour corruption et l'ascension de Jair Bolsonaro.

La nomination de ce film très politique suscite des réactions contrastées au Brésil.

Le président d'extrême droite a déjà fait connaître son opinion sur l'oeuvre de Petra Costa, qu'il a qualifiée de "travail de cochon". "C'est de la fiction... Pour ceux qui aiment la nourriture pour vautours, c'est un bon film", a-t-il déclaré à des journalistes.

L'ancien président de gauche Lula a au contraire fait l'éloge du documentaire. "Bravo Petra Costa pour le sérieux avec lequel vous avez raconté cette période importante de notre histoire. Vive le cinéma national! La vérité vaincra", a-t-il tweeté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.