Accéder au contenu principal

Mark Ruffalo appelle les Européens à être des "héros" contre les polluants chimiques

Publicité

Bruxelles (AFP)

L'acteur et militant écologiste américain Mark Ruffalo a appelé mercredi à Bruxelles les Européens à être des "héros" de la lutte contre les polluants chimiques, thème au coeur de son dernier film "Dark Waters".

Il y incarne l'avocat Robert Bilott, qui a mené une longue bataille judiciaire contre le géant américain de la chimie DuPont, au nom de quelque 70.000 personnes dont l'eau potable avait été contaminée par de l'acide perfluorooctanoïque (PFOA) en Virginie occidentale.

Les composés perfluorés, qui servent notamment dans la fabrication des poêles antiadhésives, certains emballages alimentaires et les revêtements anti-tâches, sont très persistants dans l'environnement et soupçonnés d'être cancérogènes et d'être des perturbateurs endocriniens.

Lors d'une conférence de presse au Parlement européen aux côtés du réalisateur Todd Haynes et de Robert Bilott, Mark Ruffalo, qui a produit le film, a estimé que "les choses bougeaient finalement sur ces questions après quatre décennies d'inaction".

L'acteur a lancé une campagne, "Fight forever chemicals", et plaide auprès des autorités pour un renforcement de la réglementation de ces substances.

"Cela a été difficile pour nous de faire bouger les choses au niveau fédéral, même avec ce film. Donc les gars, vous êtes les héros désormais, vous devez être des héros", a lancé à Bruxelles celui qui est connu notamment pour son rôle d'incroyable Hulk dans la série de films à succès des studios Marvel "Avengers".

Mark Ruffalo, qui a rencontré dans l'après-midi le président du Parlement européen David Sassoli, a espéré que ce film, qui sort le 26 février en France et en Belgique et le 28 au Royaume-Uni, "contribue à éduquer les gens".

"En ce moment, des gens sont empoisonnés, et ils ne sont même pas au courant", a alerté l'acteur, qui est aussi engagé dans la lutte contre le gaz de schiste.

Interrogé sur l'initiative de deux députés suédois de proposer la jeune militante pour le climat Greta Thunberg pour le prix Nobel de la paix, il a souhaité "bonne chance" à l'adolescente. "J'adorerais qu'elle remporte le prix Nobel", a dit ce partisan de Bernie Sanders.

"La pollution aux (composés perfluorés) est hors de contrôle en Europe comme aux Etats-Unis", a estimé Johanna Sandahl, présidente de l'ONG, Bureau européen de l'environnement (EEB), estimant que la réglementation actuelle n'était "pas suffisante".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.