Accéder au contenu principal

Nvidia vient concurrencer Google dans le jeu vidéo sur le "cloud"

Publicité

Paris (AFP)

Le fabricant de semi-conducteurs américain Nvidia a annoncé mardi soir le lancement officiel de son service de jeu vidéo dans le "cloud", GeForce Now, qui doit venir concurrencer la plate-forme Stadia de Google.

Dans un post sur le blog du groupe, particulièrement connu pour ses cartes graphiques à destination des consoles de jeux et des ordinateurs, Phil Eisler, le directeur général de GeForce Now, explique que le service permet de "jouer aux jeux PC sur n'importe quel support".

Les joueurs peuvent choisir entre une offre de base gratuite, qui permet de jouer pendant une heure en haute définition avant d'être déconnecté et replacé dans une file d'attente, et une offre payante, qui permet de jouer jusqu'à six heures d'affilée, et d'être prioritaire sur la file d'attente une fois déconnecté.

Ce principe de file d'attente doit éviter la saturation des serveurs, un problème que semble avoir rencontré Google lors du lancement officiel de Stadia, qui se démarque par un prix plus élevé mais avec une utilisation sans limite.

Autre différence majeure entre les deux services, là où Stadia donne accès à un catalogue de jeux particulier, une douzaine au moment du lancement, plus d'une quarantaine désormais, GeForce Now offre la possibilité de jouer sur plusieurs supports mais ne propose pas les jeux directement.

Le joueur doit connecter son compte aux plateformes de ventes de jeux sur PC telles que Steam ou Uplay afin d'accéder aux jeux qu'il y possède déjà et y jouer via GeForce Now.

Nvidia, qui mise sur la qualité graphique, a en revanche fait le choix de se passer de la 4K, la très haute résolution, disponible sur Stadia dans sa version premium.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.