Accéder au contenu principal
Dans la presse

En Allemagne, le président de Thuringe élu grâce à l'extrême-droite : "La honte"

Thomas Kemmerich élu en Thuringe avec les voix de l'extrême-droite
Thomas Kemmerich élu en Thuringe avec les voix de l'extrême-droite © France 24

A la Une la presse, ce jeudi 6 février, l’acquittement sans surprise de Donald Trump par le Sénat américain, dans son procès en destitution. Le geste fort de Nancy Pelosi lors de son discours sur l’état de l’Union. Une élection-choc en Allemagne. La poursuite de la mobilisation contre la réforme des retraites en France. Et une histoire d'alcool coulant à flot.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan.


A la Une de la presse, l’acquittement sans surprise de Donald Trump par le Sénat américain dans son procès en destitution.

«Le Sénat, divisé, innocente Trump de tous les chefs d’accusation portés contre lui, au terme d’une bataille amère pour sa destitution»: The New York Times rappelle que le président américain était poursuivi pour «abus de pouvoir» et «obstruction aux travaux du Congrès» et rapporte qu’il a réagi à son acquittement en évoquant «une victoire pour le pays», tandis que les démocrates dénonçaient, eux, un «simulacre de procès». Les démocrates, dont l’amertume est partagée par The New York Daily News. «Notre long cauchemar national est terminé. Non, loin de là», regrette le tabloïd, très remonté contre «les laquais républicains qui ont approuvé l’acquittement de Trump». «Trump est tiré d’affaire», annonce The Independent. Le quotidien britannique précise que seul un sénateur républicain a voté en faveur de sa destitution: le sénateur de l’Utah et ancien candidat à la présidentielle Mitt Romney, qui a accusé, hier, le président Trump d’avoir «abusé de la confiance publique».

L’acquittement de Donald Trump intervient quelques heures après son discours sur l’Etat de l’Union devant le Congrès. Son intervention a donné lieu à de violentes manifestations de mépris. Donald Trump a refusé ouvertement de serrer la main de la présidente démocrate de la Chambre des représentants, à l’origine de sa mise en accusation. Ce à quoi Nancy Pelosi a réagi à son tour, en déchirant la copie du discours du président - une image à la Une de nombreux journaux dans le monde, ce matin, notamment de La Stampa. «Le Sénat absout Trump, et le président devient un monarque», commente le quotidien italien – qui voit le chemin se dégager pour sa réélection. Photo à la Une également du journal espagnol El Pais, qui s’inquiète, pour sa part, du «niveau d’hostilité actuel de la vie politique américaine».

Le geste fort de la présidente de la Chambre des représentants inspire aussi beaucoup les dessinateurs de presse. Chappatte, pour The Boston Globe, montre Nancy Pelosi déchirant le discours de Donald Trump, et celui-ci déchirant à son tour la procédure de destitution. Dans le dessin de Matt Davies pour Newsday, Nancy Pelosi déchire le discours de Trump, Mitt Romney déchire la discipline du groupe républicain. Et Donald Trump, furieux, s’en arrache les cheveux.


A la Une également, cette première depuis la Seconde guerre mondiale, en Allemagne, où le président de Thuringe, dans l'est du pays, a été élu hier grâce aux voix de l'extrême droite. À la surprise générale, le candidat du parti libéral FDP, Thomas Kemmerich, a été désigné à une très courte majorité pour diriger cette région, grâce aux voix de la CDU et de l’AfD, le parti d’extrême-droite. «Une élection-choc», d’après le Hamburger Morgenpost – qui évoque «les débats émotionnels, la controverse et les conséquences à long terme» de cette élection. «Pour la première fois en Allemagne, l'AfD aura son mot à dire sur la gouvernance d'un État fédéral», et cette séquence «restera dans les livres d’histoire»: Der Spiegel évoque, lui, un «séisme politique», et la «rupture d’un tabou». Le symbole est tel qu’il fait réagir au-delà des frontières, en Suisse, notamment, où Le Temps juge que «ce qui a eu lieu en ce 5 février 2020 en Thuringe est inacceptable», «une honte». «Sur les décombres de Buchenwald renaissent les salauds qui se sont associés à cette sinistre mascarade politique. Qu’on le dise ou l’écrive haut et fort : il n’y a aucune excuse d’avoir collaboré au jeu de l’extrême droite allemande. Et à l’évocation d’un choix stratégique pour empêcher la non-réélection d’un communiste, seuls le dégoût et l’opprobre peuvent servir de réponse».
 

En France, la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Les syndicats opposés au projet appellent de nouveau à faire grève et manifester aujourd’hui. Alors que le gouvernement semble miser sur l’usure du mouvement, le Huffington Post fait état d’un sondage indiquant que plus d’un Français sur deux se dit pour le retrait pur et simple de la réforme, malgré un soutien au mouvement de grève en baisse. Le Parisien quant à lui, cite les conclusions du rapport publié hier par l’Observatoire français des conjonctures économiques sur les mesures fiscales et sociales du gouvernement. Si l’OFCE note une politique tournée vers les classes moyennes », l’observatoire estime que «les ménages les plus modestes sont laissés pour compte, tandis que les plus riches sont gagnants». De quoi «gripper l’opération rabibochage» de l’exécutif, selon le journal.

Pas question de vous dire à bientôt sans évoquer cette mésaventure arrivée à des habitants de la ville indienne de Chalakudy, dans l’Etat du Kerala, qui ont vu jaillir de leurs robinets un liquide brunâtre au goût de bière, de brandy et de rhum. Après enquête, il s’est avéré que ces alcools provenaient d’une saisie de 4500 litres de boissons alcoolisées, déversées purement et simplement dans un trou à proximité d’un puit alimentant plusieurs immeubles. Lu dans The Times of India.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
            

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.