Accéder au contenu principal

XV de France: vers une équipe identique contre l'Italie

Publicité

Paris (AFP)

Vendredi, Fabien Galthié présentera son deuxième XV à la tête des Bleus, pour affronter l'Italie dimanche, et ne devrait pas bouleverser une équipe convaincante face à l'Angleterre en ouverture du Tournoi des six nations (24-17).

On ne change pas une équipe qui gagne... un match. L'adage sportif éculé est en substance l'idée directrice du XV de France avant son deuxième match du Tournoi au Stade de France contre l'Italie, une équipe a priori beaucoup plus à sa portée que l'Angleterre mais contre laquelle il faudra cette fois faire le jeu.

Le nouveau sélectionneur français a expliqué cette semaine son "idée maîtresse" dans la durée: "construire une équipe, +caper+ les joueurs, les faire monter en compétence. Les sélections valent de l'or".

Contre l'Italie dimanche (16h00), on devrait donc retrouver, autour du capitaine et troisième ligne Charles Ollivon, les mêmes joueurs ayant fait déjoué les vice-champions du monde avant de résister à leurs assauts.

A la charnière, on trouverait l'époustouflant Antoine Dupont à la mêlée et son coéquipier toulousain Romain Ntamack, auteur d'un 100% face aux poteaux anglais.

A l'arrière, le nouveau venu Anthony Bouthier devrait enchainer sa deuxième sélection, dans l'espoir de rééditer une même performance, dont ce fameux coup de pied de 100 mètres qui a depuis fait le tour du monde du rugby.

- Vakatawa et Cros ménagés mercredi -

Si "tourner pour tourner, ce n'est pas la stratégie", explique Galthié, le sélectionneur est prêt à "modifier un petit peu la composition d'équipe pour avoir une vision, pour apporter quelque chose de différent à notre organisation, améliorer des points clés".

Face à la Squadra Azzura, le staff bleu pourrait être tenté d'améliorer la touche et la mêlée, secteurs déficients face aux Anglais.

Mais les changements pourraient surtout avoir pour cause des problèmes physiques: outre Damian Penaud blessé au mollet gauche, déjà absent pour l'ouverture du Tournoi et remplacé par Vincent Rattez, le centre Virimi Vakatawa et le troisième ligne François Cros ont été ménagés mercredi à l'entraînement.

Si son problème à un triceps persiste, Vakatawa pourrait être remplacé par le jeune Arthur Vincent (20 ans, 1 sélection), qui en profiterait pour fêter une "vraie" sélection après être entré en jeu quelques secondes contre l'Angleterre, sans toucher le moindre ballon.

En 3e ligne, le Toulousain Cros est l'autre incertitude après un coup reçu face aux Anglais, selon l'encadrement des Bleus. Pour épauler le numéro 8 rochelais Gregory Alldritt, homme du dernier match, c'est le Bordelais Cameron Woki (21 ans) qui portait mercredi un chasuble bleu des probables titulaires.

Chez les trois-quarts, Teddy Thomas à l'aile et Gaël Fickou au centre devraient répondre présent dans ce match où l'attaque est attendue au tournant, après un Crunch où la défense était le mot-clé.

La deuxième ligne d'origine sud-africaine composée de Bernard Le Roux, plaqueur monstrueux face aux Anglais, et de Paul Willemse devrait tenir la maison bleue derrière un premier mur formé de Cyril Baille, Julien Marchand et Mohamed Haouas, qui fêterait lui aussi sa deuxième sélection.

Malgré quelques critiques cette semaine sur son apport limité lors du Crunch, le banc devrait également rester le même, à peut-être une ou deux nuances près.

XV de France probable contre l'Italie: Bouthier - Thomas, Fickou, Vakatawa (ou Vincent), Rattez - (o) Ntamack, (m) Dupont - Ollivon (cap.), Alldritt, Cros (ou Woki) - Willemse, B. Le Roux - Haouas, Marchand, Baille

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.