Accéder au contenu principal

Ligue 1: série marseillaise, intrigue danoise et épilogue parisien

Publicité

Paris (AFP)

Le choc entre le Paris SG et Lyon dimanche sera le point d'orgue d'une 24e journée de Ligue 1 où Marseille espère étirer son invincibilité à 16 matches toutes compétitons confondues, quand Nice misera sur Kasper Dolberg pour se rapprocher du podium.

- Le chiffre : 16 de suite pour l'OM? -

L'Olympique de Marseille reçoit samedi (17h30) Toulouse, un de ses souffre-douleur préférés, battu 2-0 puis 4-0 lors des derniers déplacements en L1 au stade Vélodrome.

Deuxièmes du classement, les hommes d'André Villas-Boas ont l'occasion de renforcer un statut de dauphin convoité par Rennes, qui accuse six points de retard avant de défier Brest ce week-end. "Il faut absolument confirmer à la maison samedi contre Toulouse pour creuser l'écart", a résumé Valentin Rongier après la victoire (2-0) à Saint-Etienne en milieu de semaine.

Invincible depuis plus de deux mois, l'OM peut devant son public enchaîner un seizième match sans défaite. Les partenaires de Steve Mandanda, qui n'a pas encaissé le moindre but lors des quatre derniers matches de championnat, feraient alors le plein de confiance avant d'affronter successivement Lyon (en Coupe de France), Lille puis Nantes.

- Le joueur: Dolberg, chaud froid -

Symbole des nouvelles ambitions de Nice, passé sous le pavillon britannique d'Ineos cet été, le recrutement de Kasper Dolberg contre quelque 20 millions d'euros a d'abord fait sourire les plus moqueurs, en mode "Kasper Dolberg le buteur fantôme"... Le jeune international danois, attaquant de 22 ans venu de l'Ajax, n'a en effet pas beaucoup fait trembler les filets en début de saison.

Mais le natif de Silkeborg, freiné par les blessures la saison passée, a repris du poil de la bête depuis, affichant 8 buts et 1 passe décisive avant de recevoir Nîmes samedi (20h00).

Le grand blond fonctionne tout de même sur courant alternatif: trois buts d'affilée contre Lyon, Angers et Saint-Etienne à l'automne, plus rien pendant quatre matches, puis de nouveau la lumière contre Rennes et Lyon, avec un doublé à la clé.

C'est un avant-centre "de niveau international, on le voit dans ses déplacements et contrôles orientés", vante Patrick Vieira. "Il est aussi très généreux sur le terrain, même en situation défensive. Il sera de mieux en mieux", selon l'entraîneur azuréen. Avec Dolberg au top, les Aiglons (8es) peuvent rêver des places européennes.

- Le choc: PSG-OL, la revanche -

Tombeur du PSG en février à domicile, Lyon n'a pas pu rééditer cette performance en septembre au moment de recevoir le double champion de France en titre, vainqueur 1-0 sur un but tardif de Neymar.

Le dribbleur brésilien, touché au niveau des côtes, n'est pas certain de disputer la manche retour, dimanche (21h00) au Parc, mais cela ne suffira peut-être pas au bonheur de l'OL. Les joueurs de Rudi Garcia n'ont grappillé qu'un point sur les deux derniers matches et ils viennent à Paris sans Jeff Reine-Adélaïde ni Memphis Depay, leurs grands blessés.

Sixième avant cette 24e journée, Lyon n'a plus beaucoup de marge dans la course aux places européennes. Paris n'a pas tous ces soucis: l'équipe de Kylian Mbappé, deuxième meilleur buteur de L1 (14 buts) derrière Wissam Ben Yedder (15 buts), caracole en tête du championnat avec douze points d'avance sur son dauphin Marseille.

La principale préoccupation des Parisiens est d'éviter de remplir l'infirmerie (Marquinhos, Colin Dagba...) à l'approche du 8e de finale aller de Ligue des champions à Dortmund, le 18 février.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.