Accéder au contenu principal
Mode

Raphia, pagne et recyclage... Le Fimo228 casse les codes africains

Le Fimo228, le Festival international de la mode de Lomé (Togo), à l'heure des problématiques environnementales.
Le Fimo228, le Festival international de la mode de Lomé (Togo), à l'heure des problématiques environnementales. © Media TV

Face à l’océan, mais protégés des embruns, 2 000 personnes ont fêté la septième édition du Fimo228, le Festival international de la mode à Lomé, au Togo. Jacques Logoh, son fondateur, également styliste et patron d’une agence de mannequins, a sélectionné 32 designers pour promouvoir la mode africaine. Détournements de matières, mélange de cultures et de morphologies, le festival a atteint son but : respecter les traditions, sans hésiter à en casser les codes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.