Accéder au contenu principal

Athlétisme: Duplantis, un gamin au sommet du "Mondo"

Publicité

Paris (AFP)

Gamin surdoué du saut à la perche, où il baigne depuis toujours, l'Américano-suédois Armand Duplantis, dit "Mondo", a franchi tous les obstacles à un rythme diabolique, jusqu'à battre le record du monde samedi à seulement 20 ans.

Le jeune homme forme un paradoxe. Un prénom suranné: "Armand". Puis son nom, "Duplantis", trahit les origines cajun de cette famille établie en Louisianne.

Mais celui que tout le monde appelle "Mondo" est bien jeune (20 ans) et américain, même s'il porte en compétition les couleurs de la Suède, le pays de sa mère.

Mèche rebelle, gueule d'ange, anneau doré à l'oreille, Duplantis semble tout droit sorti d'un "teenage movie", alors qu'un documentaire au très long cours doit bientôt sortir sur son ascension: "Born to fly" (Né pour voler).

C'est certain, "Mondo" est né pour la perche le 10 novembre 1999 à Lafayette (Louisianne). Son père, Greg, son coach depuis toujours, possède un record plus qu'honorable à 5,80 m. Sa mère, Helena, ex-heptathlète, s'occupe de sa préparation physique.

Dans le jardin familial, on retrouve un sautoir depuis qu'il a quatre ans, où il joue avec son grand frère Andreas, ex-perchiste qui a représenté la Suède aux Mondiaux juniors 2009, et sa petite sœur Johanna. Une installation insolite pour le voisinage que l'on retrouve aussi chez un autre acharné de ce sport de voltige... le Français Renaud Lavillenie, son idole à qui il vient de prendre le record du monde. Lavillenie est devenu désormais un ami, chez qui il se rend de temps en temps à Clermont-Ferrand pour partager des séances.

- "Un mec qui compte" -

A partir de ses sept ans, Duplantis efface presque tous les records du monde officieux de chaque catégorie d'âge. Alors gringalet mais doté d'une vitesse redoutable, il n'est que lycéen lorsqu'il claque un saut à 5,90 m à seulement 17 ans lors des Texas Relays en avril 2017 à Austin.

Mondo se révèle définitivement au monde de l'athlétisme lors d'un concours déjanté à Berlin en août 2018, où il devient champion d'Europe à seulement 18 ans en franchissant 6,05 m!

Est-il alors un ado parmi les adultes? "Hors de la piste je me sens jeune, expliquait-il à l'AFP l'été dernier. Je sors avec des gens de mon âge, pour des activités des gens de mon âge. Mais sur la piste je me sens très expérimenté. Je sais ce que je fais, je le fais depuis des années. Mon âge n'a pas d'importance et n'en a pour personne, surtout pas pour mes concurrents."

Auréolé de ce succès, il sort de l'Université de Louisianne et du système universitaire, où a également brillé son frère Antoine - désormais membre de la franchise des New York Mets en baseball - et devient professionnel dans la foulée.

"Avant j'avais plus d'excuses, j'étais jeune, au lycée ou à la fac. Maintenant je suis pro, c'est fini les excuses. Je suis l'un des mecs qui compte. J'ai rêvé d'en être là, je suis heureux d'en avoir l'opportunité si tôt."

"Maintenant je suis dans la place", martelait-il et répétait-il à l'AFP. Vice-champion du monde à Doha en octobre, et désormais recordman du monde, le message est passé.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.