Accéder au contenu principal

Plus de 800 morts pour le coronavirus 2019-nCoV, un bilan supérieur à celui du Sras

Des soignants dans un hôpital de Wuhan, le 6 février 2020, s'occupent de patients atteints du nouveau coronavirus.
Des soignants dans un hôpital de Wuhan, le 6 février 2020, s'occupent de patients atteints du nouveau coronavirus. © China Daily, Reuters
3 mn

Le nouveau coronavirus a désormais fait plus de morts dans le monde que l'épidémie de Sras en 2002-2003, dépassant samedi les 800 victimes.

Publicité

L'épidémie de coronavirus en Chine continentale a causé 89 décès supplémentaires, samedi 8 février, ont indiqué les autorités sanitaires, un bilan qui dépasse désormais celui de l'épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) qui était apparue dans le pays et s'était propagée à travers le monde en 2002-2003.

La Commission nationale de la santé a dénombré 811 décès et 37 198 cas de contamination en Chine continentale, un bilan supérieur à l'épidémie de Sras qui avait causé 774 décès dans le monde en 2002-2003.

Dans la seule province de Hubei, épicentre de l'épidémie qui a démarré en décembre, 81 décès supplémentaires ont été enregistrés samedi, faisant grimper le bilan total à 780 morts, ont annoncé dimanche les autorités régionales de santé sur leur site Internet.

Plus d'une vingtaine de pays sont désormais touchés par l'épidémie dont la France, qui a annoncé cinq nouveaux cas sur son territoire : quatre adultes et un enfant britanniques qui résidaient dans le même chalet dans une station de ski de Haute-Savoie, mais dont l'état clinique ne présente "aucun signe de gravité".

Une équipe d'experts de l'OMS bientôt sur place

Le ministère japonais de la Santé a déclaré samedi que trois cas de contamination supplémentaires ont été confirmés parmi les passagers d'un navire de croisière placé en quarantaine au large de Yokohama depuis le début de la semaine. Cela porte à 64 le nombre de personnes infectées sur le bateau.

Les États-Unis ont annoncé vendredi l'envoi d'aide médicale à la Chine, quelques heures après un entretien entre Donald Trump et Xi Jinping durant lequel le président chinois a assuré à son homologue américain que Pékin faisait tout son possible pour venir à bout de l'épidémie.

À Genève, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le départ pour la Chine, lundi ou mardi, d'une équipe d'experts chargés d'enquêter sur le coronavirus.

Au total, quelque 332 cas de contamination étaient recensés hors de Chine, répartis dans 27 pays et régions. Pour l'heure, seuls deux cas mortels du coronavirus 2019-nCoV ont été signalés hors de la Chine continentale, à Hong Kong et aux Philippines.

Alors que des millions de Chinois sont de retour dans les grandes villes après les vacances du Nouvel an lunaire, de nombreuses sociétés vont rester fermées lundi et les cadres vont privilégier le télétravail.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.