Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris renoue avec la prudence (-0,39%) face au coronavirus

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris restait en retrait (-0,39%) lundi à la mi-journée, dans une séance très calme faute de statistiques majeures, où les investisseurs guettaient surtout les nouvelles au sujet de l'épidémie liée au coronavirus chinois.

A 14H18 (13H18 GMT) l'indice CAC 40 perdait 23,7 points à 6.005,98 points, dans un volume d'échanges de 987 millions d'euros. Vendredi, il avait fini en léger repli de 0,14%.

La cote parisienne a ouvert en léger repli et s'est ensuite maintenue dans le rouge.

"L'optimisme des derniers jours s'est essoufflé, en lien avec un regain de craintes quant aux impacts du coronavirus sur l'économie mondiale, en dépit des mesures prises par Pékin", a souligné dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

"L'aggravation de la crise sanitaire mine la confiance des marchés", a relevé pour sa part David Madden, un analyste de CMC Markets.

Le bilan de l'épidémie s'est encore alourdi lundi en Chine, dépassant les 900 morts, tandis que le président Xi Jinping est apparu pour la première fois avec le visage recouvert d'un masque de protection, appelant à des mesures "plus fortes et décisives" contre la maladie. La reprise de l'activité économique prévue lundi s'avère très compliquée dans le pays.

Le gouvernement britannique a de son côté classé le nouveau coronavirus en "menace grave et imminente pour la santé publique" lundi et annoncé quatre nouveaux cas, portant à huit le nombre de personnes atteintes au Royaume-Uni.

Les ministres européens de la Santé vont se réunir jeudi à Bruxelles pour discuter de mesures contre la propagation du nouveau coronavirus dans l'UE.

- Rebond de la croissance française -

Du côté des indicateurs, l'inflation en Chine s'est emballée en janvier, poussée par la forte envolée des prix alimentaires, alors que les mesures drastiques prises pour endiguer l'épidémie virale désorganisent les transports de biens agricoles à travers le pays.

La croissance économique française devrait quant à elle rebondir au premier trimestre 2020 à 0,3%, après son recul du dernier trimestre 2019, selon une première estimation de la Banque de France.

La production industrielle italienne a pour sa part subi une baisse de 1,3% en 2019, le premier recul enregistré depuis 2014, a annoncé l'Institut national des statistiques (Istat).

Sur le front des valeurs, Air France-KLM cédait 0,11% à 8,84 euros, sans profiter d'une hausse de 2,2% du nombre de passagers transportés en janvier sur un an, l'Asie affichant une progression de 3,8% malgré la suspension à la fin du mois des vols vers Wuhan, épicentre de la crise du coronavirus en Chine.

Axa grappillait 0,14% à 24,78 euros. L'assureur français a conclu un accord avec son homologue autrichien Uniqa afin de lui céder ses activités en Europe centrale et orientale pour un milliard d'euros.

Scor reculait de 1,63% à 36,91 euros. Le groupe français d'assurance Covéa est entré en négociations exclusives avec la holding financière de la famille italienne Agnelli pour lui racheter le réassureur PartnerRe. Covéa n'avait pas réussi en 2018 à racheter le réassureur Scor, quatrième acteur mondial du secteur, avec lequel il est depuis engagé dans un violent conflit judiciaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.