Accéder au contenu principal

Camille Laurens et Pascal Bruckner nouveaux jurés de l'académie Goncourt

Publicité

Paris (AFP)

On attendait deux femmes, l'académie Goncourt a finalement choisi la parité en accueillant mardi en son sein la romancière Camille Laurens et l'essayiste Pascal Bruckner pour remplacer Virginie Despentes et Bernard Pivot.

"Les académiciens Goncourt, à l’unanimité, ont appelé parmi eux ce mardi 11 février Camille Laurens et Pascal Bruckner", a indiqué la compagnie dans un bref communiqué.

L'académie se réunira pour la première fois avec ses deux nouveaux membres le 3 mars sous la présidence de son nouveau président, Didier Decoin, qui remplace dans cette fonction Bernard Pivot.

D'ici là, Camille Laurens, 62 ans, lauréate du prix Femina en 2000 pour "Dans ces bras-là" (P.O.L) fera ses adieux à ses collègues du Femina dont elle était membre depuis 2007. Aucun juré ne peut siéger dans les deux institutions littéraires. Avant elle, Virginie Despentes avait joué le même tour aux dames du Femina, quittant ce jury pour rejoindre le Goncourt. C'était en 2016.

Dans le jury du Goncourt, Camille Laurens retrouvera Paule Constant qui avait été élue en même temps qu'elle au Femina avant de rejoindre l'académie Goncourt en 2013.

Agrégée de lettres modernes, Camille Laurens, admiratrice de Roland Barthes, fascinée par Borges - "un de mes grands auteurs", confiait-elle récemment à l'AFP - inspirée par Marivaux, est également chroniqueuse littéraire pour le Monde des Livres.

Son prochain roman, "Fille", doit paraître chez Gallimard le 19 mars.

- Anti Greta -

Le jury du Goncourt n'a pas réussi à convaincre d'autres femmes de le rejoindre.

"Ce ne sera pas deux hommes. On est quand même court en femmes donc si on peut trouver deux femmes, c'est mieux", avait pourtant souhaité Didier Decoin.

Le président de l'académie avait également fixé quelques conditions. "Si c'est une femme, il faut qu'elle soit connue du public. On est un prix populaire donc ce n'est pas la peine d'aller chercher une écrivaine qui fait de la littérature de laboratoire", avait-il dit.

Sollicitées, plusieurs romancières dont Karine Tuil (lauréate l'an dernier du Goncourt des lycéens) ou Leïla Slimani (prix Goncourt en 2016) ont courtoisement décliné la proposition des Goncourt en arguant que le travail de juré les aurait empêcher de poursuivre leur carrière de romancière.

En démissionnant de l'académie Goncourt au début de l'année, Virginie Despentes avait expliqué son geste en soulignant qu'elle avait besoin de temps pour écrire.

"J’ai aujourd’hui un problème simple: je manque de temps pour écrire. J’avais, en acceptant de rejoindre l’académie, à la fois surestimé mes capacités de travail et sous-estimé l’engagement que le jury requiert...", avait affirmé l'auteure de "Vernon Subutex" à ses pairs.

Les dix jurés du Goncourt qui décernent chaque automne le plus prestigieux des prix littéraires du monde francophone, doivent lire plusieurs dizaines de livres par an, ont des réunions de travail tous les mois et, depuis le lancement des "choix Goncourt" dans plus d'une vingtaine de pays, doivent se déplacer à l'étranger régulièrement.

Le choix de Pascal Bruckner a surpris. L'écrivain, lauréat du prix Renaudot en 1997 pour "Les voleurs de beauté" est plus connu comme essayiste que comme romancier. Il a d'ailleurs reçu le prix Médicis de l'essai en 1995 pour "La tentation de l'innocence".

Agé de 71 ans, l'écrivain est connu pour ses prises de position tranchées dans le débat public. L'an dernier, il s'en est ainsi pris à la jeune militante suédoise pour le climat Greta Thunberg voyant en elle une "dangereuse propagande de l’infantilisme climatique".

Le romancier Pierre Lemaitre dont le nom circulait ces derniers jours pour rejoindre l'académie Goncourt s'est montré bon joueur en affirmant sur son compte Twitter: "Tous mes vœux de réussite à Camille Laurens et Pascal Bruckner élus à l’Académie Goncourt".

L'académie est désormais au complet avec 10 membres dont seulement trois femmes. Seulement deux jurés ont moins de 60 ans, six ont plus de 70 ans.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.