Accéder au contenu principal

Coronavirus : le Grand Prix de Chine prévu le 19 avril reporté

En 2019, le britannique Lewis Hamilton s'était imposé au Grand Prix de Chine.
En 2019, le britannique Lewis Hamilton s'était imposé au Grand Prix de Chine. © STR, AFP

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annoncé, mercredi, le report du Grand Prix de Chine de Formule 1 prévu le 19 avril en raison de l'épidémie de coronavirus qui a fait plus de 1100 morts dans le pays à ce jour.

Publicité

Après le football, la Formule 1. Le Grand Prix de Chine, prévu initialement le 19 avril, a été reporté à une date non précisée en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé, mercredi 12 février, la Fédération internationale de l'automobile. 

Le GP de Chine devait être la 4e épreuve du championnat du monde de F1 qui commencera le 15 mars par le GP d'Australie à Melbourne. Il devait être précédé du GP du Vietnam, organisé pour la première fois dans ce pays, le 5 avril.

La FIA précise que cette décision a été prise à la demande des organisateurs du Grand Prix et des autorités sportives chinoises et que "la santé et la sécurité des équipes de F1, des participants au championnat du monde et des fans demeurent la préoccupation principale".

La FIA étudie avec le promoteur, les responsables de la F1 et les autorités chinoises "la possibilité d'une date alternative pour le Grand Prix plus tard dans l'année et en fonction de l'évolution de la situation".

Officiellement rebaptisé Covid-19, le virus a déjà fait plus de 1 100 morts en Chine où ont eu lieu la quasi-totalité des décès dans la province du Hubei, berceau de la contagion, dont Wuhan est la capitale. Le GP devait lui avoir lieu à Shanghai, à plus de 800 kilomètres à l'ouest de Wuhan.

En dehors de la Chine, y compris les régions autonomes de Macao et de Hong Kong, près de 500 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

En raison de ce report, il y aura une période de près d'un mois sans course de F1 entre le GP du Vietnam et celui des Pays-Bas le 3 mai. Le calendrier du championnat du monde se retrouve pour l'instant réduit à 21 épreuves.

En plus du GP de Chine, le pays le plus peuplé au monde a dû suspendre ou annuler de nombreux autres événements sportifs dû à l'épidémie: tous les matches de football ont été suspendus et la première saison du tournoi mondial de badminton a été également reportée.
 

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.