Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Emmanuel Macron, l'écologie... et les municipales"

Le président français Emmanuel Macron
Le président français Emmanuel Macron © France 24

A la Une la presse, ce mercredi 12 février, le vote de confiance du parlement libanais au nouveau gouvernement dirigé par Hassan Diad, malgré l’opposition de la rue. Les mesures écologiques d’Emmanuel Macron, en France, à un mois des municipales. La mort de la dessinatrice française Claire Brétécher. Et quatre idées de (gentille) vengeance pour la Saint-Valentin.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan.

A la Une de la presse, le vote de confiance, hier, du parlement libanais au nouveau gouvernement d’Hassan Diab, malgré l’opposition de la rue.

D’après Arab News, des centaines de manifestants ont tenté de bloquer, en vain, l’accès au parlement à Beyrouth, pour empêcher les députés de voter, les heurts avec les forces de l’ordre faisant 370 blessés, des deux côtés. «Le Liban de nouveau en éruption»: le journal saoudien rappelle que les protestataires, mobilisés depuis le 17 octobre dernier, réclament toujours des réformes en profondeur et le départ de la classe politique libanaise, perçue comme corrompue et incompétente. D’après le quotidien émirati The National, le Premier ministre Hassan Diab a tenté de clamer leur colère, en faisant beaucoup de promesses, notamment en annonçant la mise en œuvre, d’ici la fin du mois, d’un plan d’urgence, pour rétablir l’économie. La session parlementaire d’hier provoque la colère, mêlée de stupéfaction, de L’Orient Le Jour, qui affirme que «jamais un débat de confiance n’a été aussi rapidement expédié»,  que «jamais l’opposition populaire à un gouvernement n’a été aussi violente» et que «jamais les élus du peuple ne sont apparus aussi peu représentatifs, aussi bien dans leur comportement que dans leurs discours». «Les députés ont enchaîné les discours souvent creux et déconnectés de la réalité», regrette le journal. Le quotidien arabophone An-Nahar n’est pas plus convaincu, et s’indigne de ce que le président du parlement ait déclaré la séance ouverte, alors que le quorum constitutionnel de 63 députés n’était même pas atteint initialement.

En France, Emmanuel Macron doit annoncer aujourd’hui une série de mesures pour la protection de l’environnement, lors du Conseil de défense écologique. D’après Le Parisien, le président est très attendu sur le sujet et va dévoiler des mesures pour prévenir les inondations et lutter contre l’érosion des côtes. Il devrait annoncer également l’extension des aires protégées à 30 % du territoire ainsi qu’un grand plan de transition écologique pour les services publics de l’Etat. Le journal évoque une «méthode douce» - loin d’une «écologie punitive» ou de «choix radicaux». «Une écologie bienveillante qui s’attirera forcément les sarcasmes des Verts militants et de ceux qui considèrent que la protection de la planète est incompatible avec le libéralisme», selon le journal – qui estime que «c’est mieux que rien», mais se demande si cela sera «suffisant». «Alors que les sondeurs anticipent une poussée des listes Europe Ecologie Les Verts aux municipales qui vont avoir lieu dans un mois, le chef de l’Etat veut faire la preuve de son implication dans les questions environnementales», selon Le Figaro. Le journal note que «la difficulté est toujours la même»: «comment dépasser les belles phrases et les sermons, les promesses intenables et les gadgets?». «Quelques déplacements symboliques - comme (demain) au Mont-Blanc ou la création d’une cellule de crise ministérielle au nom ronflant - Conseil de défense écologique ne trompent personne, ou presque», prévient le quotidien. L’Opinion fait effectivement état d’un sondage, selon lequel deux Français sur trois estiment qu’Emmanuel Macron n’agit pas assez pour défendre l’environnement. Le journal précise que tous les électorats de la présidentielle 2017 montrent leur impatience face à l’urgence climatique, particulièrement à gauche et que même les sympathisants d’Emmanuel Macron jugent négativement son action en la matière, 54% de ses électeurs réclamant une politique plus volontariste - d’où la séquence écologique qui s’ouvre aujourd’hui et le dessin de Kak, qui montre le président en train de se faire des nattes, pour se transformer en Greta Thunberg – l’héroïne suédoise de la cause écologique.

Elle, a incarné le féminisme dans le paysage de la bande dessinée française. La dessinatrice Claire Brétécher est décédée lundi à Paris, à 79 ans. L’auteure de «Cellulite», d’«Agrippine» et des « Frustré» est l’objet d’un très bel hommage de Libération. «Libre comme Claire»: le journal salue la façon dont Claire Brétécher a su dessiner «la cause des femmes sans militer, par la seule force du rire», et libérer «la parole sans emphase, par la corrosion douce-amère de l’ironie», dans un «environnement d’un machisme courtois et discret, celui de la gauche intellectuelle», et de la bande-dessinée française. «Claire Brétécher, la griffe acérée»: le journal suisse Le Temps évoque une dessinatrice «au crayon acerbe pour croquer son époque, avec une pertinence rare et un humour mordant, à-travers des personnages décapants».

La facétieuse Claire Brétécher qui se serait sans doute amusée des recommandations du Guardian, pour la Saint-Valentin. La fête des amoureux a lieu dans deux jours et à cette occasion, le quotidien britannique a pensé à toutes celles et ceux pour qui la Saint-Valentin est d’abord et avant tout un moment pour ruminer de mauvais souvenirs. A celles et ceux qui n’ont toujours pas tourné la page des ex, le journal recommande quatre choses à faire, pour pourrir gentiment leur journée, comme par exemple, donner le nom de votre ex à un cafard du zoo de San Antonio, au Texas, qui propose comme chaque année de livrer ensuite l’insecte en pâture à d’autres bestioles. Vous pouvez aussi payer une société spécialisée dans l’envoi de spams, pour saturer sa messagerie. Personnellement, la petite méchanceté que je préfère consiste à envoyer à l’objet de votre ressentiment une bombe à paillettes - très difficiles à enlever et à nettoyer, les paillettes. Ce qui devrait laisser pas mal de temps à votre ex, pour s’en débarrasser et penser à vous. Machiavélique…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.