Accéder au contenu principal

La Bourse de Paris accentue sa progression en début de séance

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris poursuivait son assaut vers les 6.100 points (+0,46%) mercredi matin, galvanisée par les nouveaux records du Dax et de Wall Street alors que les inquiétudes autour du coronavirus chinois s'atténuent.

A 09H44, l'indice CAC 40 gagnait 27,97 points à 6.082,73 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,65%.

"Les marchés européens vont tenter de prolonger la hausse de la veille, mais peinent à dépasser leurs précédents records, contrairement aux indices américains", a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"L'appétit pour le risque perdure mais des signaux contradictoires nous sont donnés sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus", a indiqué pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Alors que la Chine se veut plutôt optimiste, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a invité les Etats à ne pas négliger les risques de propagation", a-t-il ajouté.

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus a dépassé mercredi les 1.100 morts. Un total de 44.653 personnes ont été contaminées par le virus, désormais officiellement appelé par l'OMS "Covid-19", en Chine continentale.

Signe encourageant toutefois: le nombre de nouveaux cas quotidiens rapporté mercredi (2.015) a sensiblement diminué par rapport à mardi (2.478) et lundi (3.062), selon la Commission nationale de la santé.

Les investisseurs suivront particulièrement la deuxième audition du patron de la Réserve fédérale Jerome Powell sur la politique et les prévisions monétaires, cette fois devant le Sénat américain.

La veille, devant la Chambre des représentants, M. Powell s'est félicité de l'état de l'économie américaine et d'une politique monétaire adéquate. Il a également évoqué les risques que fait courir le nouveau coronavirus, estimant que l'épidémie "pourrait entraîner des perturbations en Chine avec des répercussions sur le reste de l'économie mondiale".

Sur le front des valeurs, les résultats d'entreprises continuaient d'animer la cote.

Kering montait de 3,71% à 583,60 euros, tiré par des ventes et une marge record en 2019 grâce à l'Asie et à son fleuron Gucci, qui frôle les 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

M6 profitait pour sa part (+3,32% à 15,58 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "sur-performer" contre "neutre" auparavant par JPMorgan.

Bic plongeait de 7,76% à 60,00 euros, affecté par des résultats 2019 plus faibles qu'initialement prévu, en raison d'un environnement volatil qui a pénalisé ses principaux produits.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.