Accéder au contenu principal

Municipales: Darmanin ne dira pas non si on lui demande de "servir son pays"

Publicité

Tourcoing (AFP)

Le ministre Gérald Darmanin, tête de liste LREM aux municipales à Tourcoing (Nord), a réaffirmé jeudi qu'il était candidat "pour être maire" de sa ville, tout en soulignant qu'il ne dirait pas non si on lui demandait de "servir son pays".

"Si je me présente au suffrage des électeurs en étant tête de liste, c'est pour être maire", a déclaré le ministre de l'Action et des Comptes publics en présentant son programme électoral à la tribune du théâtre municipal de Tourcoing.

M. Darmanin a arraché en 2014 à la gauche la deuxième ville du Nord, qu'il a dirigée jusqu'en 2017. Après son entrée au gouvernement, il a toutefois attendu quatre mois pour laisser son fauteuil de maire. Il est actuellement premier adjoint de sa ville.

"Mais j'ai toujours dit qu'un maire, c'était pas un maire et 40 cons. C'est une équipe municipale, c'est des adjoints qui sont là, présents. (Un maire), c'est quelqu'un qui est capable, en portant la voix nationalement, de faire avancer le territoire", a-t-il ajouté.

"Et je serais qui, mesdames et messieurs, si lorsqu'on me demande de servir mon pays, je réponds +non, c'est trop compliqué+, +non, c'est trop impopulaire+, +non, il y a des gens qui vont se fâcher+ ?", a-t-il interrogé son auditoire.

M. Darmanin a au passage rendu hommage à son ami, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand (ex-LR), qui a récemment multiplié les critiques à l'égard du président Emmanuel Macron.

Relancé par la presse en marge de son discours sur le choix qu'il ferait entre ministre et maire -selon la règle, non écrite, de non cumul entre les deux fonctions, réaffirmée récemment par la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye- M. Darmanin a éludé: "Je ne présume pas du choix des électeurs et je ne présume pas non plus du choix du président de la République".

Mais si Emmanuel Macron lui demande de rester au gouvernement ? "Avec des si, on mettrait Tourcoing en bouteille", a-t-il plaisanté.

"Le président de la République fera son choix mais moi, je suis candidat pour être maire. Je souhaite être maire de ma ville", a encore dit Gérald Darmanin sans précision de durée.

A Lille, a par ailleurs indiqué le ministre, "je soutiens Violette Spillebout", la candidate macroniste, "mais je respecte Martine Aubry, qui est une femme avec qui on peut travailler, avec qui on peut s'entendre".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.