Accéder au contenu principal

Ligue des champions : Dortmund – PSG, retour en terrain miné pour Tuchel

Thomas Tuchel, entraîneur du PSG, retourne à Dortmund pour la première fois depuis son départ du club allemand.
Thomas Tuchel, entraîneur du PSG, retourne à Dortmund pour la première fois depuis son départ du club allemand. © Franck Fife, AFP

Le choc entre le PSG et Dortmund, en 8es de finale aller de la Ligue des champions, constitue une belle opportunité de revanche pour le coach allemand du PSG Thomas Tuchel. L’ancien entraîneur du Borussia avait quitté le club de la Ruhr avec fracas, en mai 2017. 

Publicité

Le rendez-vous tant attendu par les supporters du Paris Saint-Germain se profile enfin. Mardi 18 février, le club parisien se déplace sur la pelouse du Borussia Dortmund pour le compte des 8es de finale aller de la Ligue des champions. Un duel crucial pour que le PSG puisse enfin mettre un terme à sa crise de croissance, lui qui a si souvent déçu ces dernières années, à l’heure des matches couperets en C1.

À lire aussi : "Haaland, le prodige norvégien de Dortmund qui fait trembler le PSG"

Cette confrontation, c’est aussi un vrai test grandeur nature, et à plus d’un titre, pour son entraîneur Thomas Tuchel. L’Allemand, recruté en 2018 pour faire passer un cap au club sur la scène européenne, n’a pour l’heure pas réussi son pari. Intraitable en Ligue 1 depuis sa nomination, il n’est pas encore parvenu à briser le fameux plafond de verre, échouant dès les 8es de finale de la compétition reine au printemps 2018, face à Manchester United.

Un an plus tard, l’occasion se présente à nouveau pour Neymar, Mbappé et leurs coéquipiers. Face à la jeune garde du Borussia, portée par une doublette explosive Sancho-Haaland – 19 ans tous les deux –, les stars parisiennes ont l’opportunité de franchir un cap. Et Tuchel d’enfin conforter les dirigeants du PSG dans leur choix.

Divorce glacial avec Dortmund

Mais pour le technicien allemand, l’enjeu dépasse le seul contexte parisien. Il connaît particulièrement bien l’adversaire qui se dresse sur son chemin, pour avoir officié sur son banc de touche entre 2015 et 2017. Deux années d’excellents résultats – deux podiums en Bundesliga et une Coupe d’Allemagne – mais aussi de relations conflictuelles avec ses dirigeants, conclues par un divorce glacial.

Tuchel, qui reste malgré tout discret sur les circonstances de son départ, conserve un arrière-goût amer de sa fin de règne à Dortmund. Une lettre de sa direction adressée aux supporters, en mai 2017, témoignait sans détours de rapports compliqués en interne. Le club y remettait notamment en cause "la fiabilité et la loyauté" de son ex-employé.

Courant décembre, face à la presse après le tirage, Tuchel a reconnu sans surprise que ce Dortmund - PSG constituerait "un moment particulier pour [lui] et pour [son] staff". Une analyse froide, mais tout de même moins que la réaction d’alors de Michael Zorc, le directeur sportif du Borussia : "Nous ne jouons pas contre Thomas Tuchel, mais contre le PSG. […] Il fait son travail à Paris, et il sera bien sûr accueilli amicalement lorsqu'il reviendra à Dortmund." Un retour qui, s’il ne tourne pas en sa faveur, pourrait s’avérer particulièrement frustrant pour le coach allemand.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.