Accéder au contenu principal

L'armée syrienne reprend le contrôle des abords de la métropole d'Alep

Les troupes gouvernementales syriennes avancent dans la région de Tall Chwayhneh vers le quartier de New Aleppo, à l'ouest de la ville d'Alep, le 16 février 2020.
Les troupes gouvernementales syriennes avancent dans la région de Tall Chwayhneh vers le quartier de New Aleppo, à l'ouest de la ville d'Alep, le 16 février 2020. © AFP

Le régime de Damas a repris, dimanche, le contrôle de "près de 30 villages et localités" entourant la ville d'Alep, dans le cadre de son offensive contre l'ultime grand bastion jihadiste et rebelle dans le nord-ouest de la Syrie.

Publicité

Les troupes du président syrien Bachar al-Assad ont repris, dimanche 16 février, le contrôle de la ceinture de localités entourant la ville d'Alep, ancienne capitale économique du pays, poursuivant son offensive contre l'ultime bastion jihadiste et rebelle dans le nord-ouest de la Syrie. Depuis décembre, plus de 900 000 personnes ont été déplacées par les violences dans cette région, selon le dernier bilan de l'ONU. 

Avec cette progression, le régime syrien a éloigné ses adversaires des abords d'Alep et sécurisé cette ville qui était la cible de bombardements des jihadistes et rebelles. Chef-lieu de la province éponyme, Alep a été reprise en 2016 par le régime.

Soutenue par les raids aériens de leur allié russe, l’armée syrienne est repartie en décembre à l'assaut de la province d'Idleb et des secteurs limitrophes. Les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) dominent plus de la moitié de cette région ainsi que des secteurs attenants dans le provinces d'Alep, de Hama et de Lattaquié. Des groupes rebelles et d'autres factions jihadistes y sont présents.

Après des combats et raids aériens, "les pro-régime ont pris le contrôle de l'ensemble des localités et villages entourant Alep pour la première fois depuis 2012, sécurisant ainsi la ville et la protégeant des obus" des rebelles et jihadistes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Ils ont progressé rapidement dans le nord et l'ouest de la province d'Alep après le retrait total des factions" adverses et ont repris "près de 30 villages et localités", d'après l'ONG.

Selon la télévision étatique syrienne, "les unités de l'armée ont libéré tous les villages et localités à l'ouest de la ville d'Alep". La télévision a montré des images présentées comme celles d'habitants d'Alep célébrant la reprise des villages par le régime.

Dans les oliveraies de l'est de la province d'Idleb, près de la localité de Maaret al-Naassane, des rebelles à bord d'un char ont tiré sur des positions du régime dans la localité de Miznaz dans l'ouest de la province d'Alep, selon un correspondant de l'AFP sur place.

Les forces du régime ont également conquis des territoires accolés à une autoroute reliant la ville d'Alep à la capitale Damas, pour sécuriser cette voie rapide, selon l'OSDH.

Déclenchée en mars 2011 avec la répression de manifestations pacifiques, la guerre en Syrie a fait plus de 380 000 morts.

Appuyé par la Russie, l'Iran mais aussi le Hezbollah libanais, le pouvoir de Damas a multiplié les victoires jusqu'à reprendre le contrôle de plus de 70 % de la Syrie.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.