Accéder au contenu principal

Affaire Griveaux : une information judiciaire ouverte contre Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo

L'artiste russe Piotr Pavlenski lors d'une interview à l'AFP dans son cabinet d'avocat à Paris, le 14 février 2020.
L'artiste russe Piotr Pavlenski lors d'une interview à l'AFP dans son cabinet d'avocat à Paris, le 14 février 2020. © Lionel Bonaventure, AFP

Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert, mardi, une information judiciaire contre Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo dans le dossier de la diffusion de vidéos intimes ayant entraîné le retrait de Benjamin Griveaux de la course à la mairie de Paris.

Publicité

Le parquet a ouvert, mardi 18 février, une information judiciaire contre Piot Pavlenski et sa compagne, Alexandra de Taddeo. Les deux personnes, placées en garde à vue depuis dimanche, sont soupçonnées d'être à l'origine de la diffusion de vidéos à caractère sexuel ayant poussé Benjamin Griveaux (LREM) à retirer sa candidature à la Mairie de Paris.

Le parquet a précisé avoir requis le placement sous contrôle judiciaire de l'activiste russe et de sa compagne dans le cadre de cette enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l'image d'une personne présentant un caractère sexuel" et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement (...) à caractère sexuel".

Piotr Pavlenki, réfugié politique en France depuis 2017, avait revendiqué vendredi la publication des vidéos, assurant vouloir dénoncer l'"hypocrisie" de Benjamin Griveaux. Ce dernier, qui a porté plainte contre X samedi, "a utilisé sa famille en se présentant en icône pour tous les pères et maris de Paris. Il a fait de la propagande des valeurs familiales traditionnelles", a-t-il affirmé.

Piotr Pavlenski est la cible d'une seconde information judiciaire, également ouverte mardi, pour violences avec arme et sous l'empire de l'ivresse, précise-t-on au parquet de Paris.

Cette seconde enquête, qui a motivé l'interpellation de Piotr Pavlenski samedi, porte sur des faits commis dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020. Le parquet a requis le placement de Piotr Pavlenski en détention provisoire dans le cadre de cette enquête.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.