Accéder au contenu principal

Après la Somalie, le Kenya et l'Éthiopie, les criquets s'attaquent au Soudan du Sud

Un homme de la tribu des Samburu traverse un essaim de criquets survolant un pâturage dans le village de Lemasulani, dans le comté de Samburu, Kenya, le 17 janvier 2020.
Un homme de la tribu des Samburu traverse un essaim de criquets survolant un pâturage dans le village de Lemasulani, dans le comté de Samburu, Kenya, le 17 janvier 2020. © Njeri Mwangi, Reuters

Le Soudan du Sud doit faire face à l'instar de plusieurs pays d'Afrique de l'Est à une invasion de criquets. Ces insectes à la recherche de nourriture constituent une menace pour les cultures dans un pays déjà en proie à la guerre et à la famine.

Publicité

L'Afrique de l'Est est victime d'une invasion de criquets pèlerins depuis plusieurs semaines. Les insectes ont atteint le Soudan du Sud, mardi 18 février, ont annoncé les autorités du pays. Ces essaims qui ont déjà attaqué le Kenya, l'Éthiopie, l'Érythrée, Djibouti, la Somalie, le Soudan et la Tanzanie sont arrivés au Soudan du Sud, lundi, par la frontière ougandaise, dans le sud du pays, a indiqué le ministre de l'Agriculture Onyoti Adigo.

"Les criquets sont comme les humains, ils envoient une avant-garde pour vérifier s'il y a de la nourriture et si le terrain est favorable à la reproduction", a précisé le ministre. Selon le représentant au Soudan du Sud de l'Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), Meshack Malo, quelque 2 000 criquets ont déjà été repérés dans le pays. D'après leur couleur jaune foncé, il s'agirait essentiellement d'individus à la recherche de zones de ponte, a-t-il souligné.

L'arrivée de ces criquets qui dévastent les cultures, pourrait s'avérer catastrophique pour le Soudan du Sud, où 60 % de la population est déjà menacée par la faim, en raison de la guerre, de la sécheresse et d'inondations.

"La pire situation" en vingt-cinq ans

"Nous formons des gens pour l'épandage et nous aurons aussi besoin d'insecticides et d'épandeurs. Il nous faudra aussi des véhicules, voire des avions si cela empire", a énuméré le ministre. Au Kenya, les premiers essaims de criquets sont arrivés de Somalie fin décembre dans le nord-est avant de toucher le centre en janvier. Pour mettre fin au phénomène, le gouvernement a envoyé deux avions chargés de pulvériser des pesticides sur les criquets.

La FAO estime qu'il s'agit de la "pire situation" qu'a connue la Corne de l'Afrique en un quart de siècle concernant les criquets pèlerins. Si le phénomène d'invasion s'aggrave, dans un an ou plus, cela serait considéré comme un fléau.

Le 10 février, le secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires de l'ONU, Mark Lowcock, avait fait part, de sa vive inquiétude.  "Il y a 13 millions de personnes dans les pays concernés qui ont des difficultés d'accès à la nourriture. Dix millions de ces personnes résident dans des zones touchées par les criquets", avait-t-il déclaré lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU. Et de préciser qu'il avait récemment débloqué en urgence 10 millions de dollars pour lutter contre cette calamité.

Il y a eu six grandes invasions de criquets au XXe siècle, dont la dernière s'est produite en 1987-89.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.