Accéder au contenu principal

L'UE veut une intelligence artificielle "responsable" et maîtrisée par l'humain

Publicité

Bruxelles (AFP)

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé à une intelligence artificielle "responsable" et maîtrisée par l'humain, lors de la présentation mercredi de la stratégie de l'UE sur ce secteur hautement stratégique et sensible.

L'exécutif européen a dévoilé un plan de bataille dans le secteur des données pour rattraper son retard sur les États-Unis et la Chine, grands gagnants pour l'instant de l'ère du numérique.

Consciente d'être passée à côté de la première révolution internet, qui a vu l'émergence des géants américains, comme Google et Facebook, ou chinois tels Tencent, l'UE tient désormais à jouer un rôle central dans la définition des règles et la promotion de ses propres champions.

Avec cet objectif en tête, la Commission européenne a présenté son "livre blanc" sur l'intelligence artificielle avec des pistes d'actions.

"L'intelligence artificielle n'est ni bonne ni mauvaise en soi : tout dépend du pourquoi et du comment elle est utilisée", a insisté la vice-présidente de la Commission, Margrethe Vestager.

"Nous avons tout en Europe pour gagner la bataille des données" industrielles, au coeur de l'intelligence artificielle, a souligné le commissaire chargé de l'industrie, le Français Thierry Breton, lors du point de presse.

Après une consultation jusqu'au 19 mai de tous les acteurs - entreprises, syndicats, société civile, les gouvernements des 27 Etats membres -, elle espère faire des propositions législatives à la fin de l'année.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.