Accéder au contenu principal

Procès Fillon : l'Assemblée va demander plus d'un million d'euros de dommages et intérêts

François et Penelope Fillon lors d'un meeting à Paris, le 25 novembre 1016
François et Penelope Fillon lors d'un meeting à Paris, le 25 novembre 1016 AFP/Archives

L’Assemblée nationale va se porter partie civile lors du procès du couple François et Pénélope Fillon et de l’ancien suppléant dans l’affaire des emplois présumés fictifs, qui s'ouvre le 24 février, à Paris. Elle compte réclamer plus d'un million  d'euros de dommages et intérêts. 

Publicité

Du 24 février au 11 mars, l'ancien Premier ministre François Fillon, son épouse Pénélope et son ancien suppléant à l'Assemblée, Marc Joulaud, seront jugés dans l'affaire des emplois présumés fictifs de Pénélope Fillon. L'affaire court du début des années 1980 à 2013, pour des emplois supposément occupés à l'Assemblée  nationale comme assistante parlementaire et à La Revue des deux mondes en qualité de "conseillère littéraire".

Selon Me Yves Claisse, avocat de l'Assemblée nationale qui s'est constituée partie civile, le préjudice financier qui sera réclamé à l'audience s'élèvera à 1 081 219,51 euros. Soit dans le détail, 679 989,32 euros pour la "période" Marc Joulaud et 401 230,19 euros pour la "période" François Fillon, a-t-il précisé dans un message à Reuters.

Le 30 janvier dernier sur France 2, François Fillon avait pris la défense de son épouse. "Elle était ma première et plus importante collaboratrice", a-t-il déclaré dans l'émission "Vous avez la parole", ajoutant que l'emploi de Pénélope Fillon "n'était pas fictif" et que "les preuves seront apportées durant le procès".

Cette affaire avait éclaté en pleine campagne présidentielle, en janvier 2017, à la suite de révélations du 
Canard enchaîné, à un moment où les sondages promettaient la victoire à François Fillon. Décidé à maintenir sa candidature en dépit des développements de l'instruction et de sa mise en examen, le champion des Républicains a finalement échoué à la troisième place du premier tour, avec 20,01 % des voix. Retiré de la vie politique, François Fillon, âgé de 65 ans, exerce désormais comme associé au sein de la société de gestion et d'investissements Tikehau Capital. 

Avec Reuters 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.