Accéder au contenu principal

Le nord de l'Italie touché par une vague de contaminations au Covid-19

Un premier foyer autochtone italien de Covid-19 a été identifié à Codogno, près de Lodi, dans la région italienne de Lombardie, le 21 février 2020.
Un premier foyer autochtone italien de Covid-19 a été identifié à Codogno, près de Lodi, dans la région italienne de Lombardie, le 21 février 2020. © Reuters

Deux régions du nord de l’Italie ont été frappées vendredi par seize cas de contamination au nouveau coronavirus. Dix villes de Lombardie ont décidé de fermer les lieux publics.

Publicité

En une journée, seize cas supplémentaires de contamination au Covid-19 ont été découverts dans le nord de l’Italie. Les autorités ont annoncé, vendredi 21 février, six nouveaux cas dans la région de Lombardie, les premiers dus à une transmission interhumaine dans le pays. Quelques heures plus tard, huit autres cas ont été confirmés, dont cinq concernant le personnel médical. L’agence de presse italienne Ansa fait état de deux cas en Vénétie (nord-est).

Dix villes ferment les lieux publics

Dix villes lombardes ont décidé vendredi de fermer tous les lieux publics. La petite ville de Codogno, près de Lodi, est la première a avoir pris cette mesure. C’est ici qu'a été identifié un premier foyer autochtone. Il s'agit d’un homme de 38 ans, placé en soins intensifs. Son épouse et un ami avec lequel il faisait du sport font partie des cas avérés.

Le maire de cette localité d'environ 15 000 habitants, Francesco Passerini, a ordonné la fermeture immédiate pour une période variant de 48 heures à cinq jours des écoles, bureaux municipaux, magasins d'alimentation, bars, discothèques, salles de sport, etc.

Les autorités sanitaires de la Lombardie n'ont pas identifié avec certitude la personne à l'origine de cette micro-épidémie, mais selon l'agence Ansa, cela "pourrait" être un Italien rentré de Chine récemment.

Trois premiers cas en voie de rétablissement

L'Italie compte à ce jour dix-neuf cas avérés de malades du nouveau coronavirus. Les trois premiers, soignés dans l'hôpital italien de référence pour les maladies infectieuses, le Spallanzani de Rome, vont de mieux en mieux.

Il s'agit d'un Italien, testé désormais négatif au virus, et d'un couple de Chinois de Wuhan, foyer de l'épidémie, un moment placés en réanimation mais dont l'état s'améliore nettement.

Avec Reuters et AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.