Accéder au contenu principal

Angleterre: grâce à Giroud, Chelsea repousse les Spurs

Publicité

Londres (AFP)

Olivier Giroud a retrouvé le chemin des filets pour permettre à Chelsea de remporter une victoire importante (2-1) dans la course à la Ligue des Champions contre Tottenham, samedi, lors de la 27e journée de Premier League.

Un succès qui permet aux Blues de consolider leur 4e place qui sera à coup sûr qualificative pour la Ligue des Champions, en faisant passer leur avance sur les Spurs à 4 points.

Les hommes de José Mourinho, avec leurs 40 unités, restent 5e, une place qui ouvrira aussi les portes de la C1 si Manchester City ne fait pas annuler en appel son exclusion de toute compétition européenne de deux ans pour entorse aux règles du Fair-Play Financier.

Mais ils sont sous la menace de Sheffield United (39 pts), qui reçoit Brighton dans l'après-midi, et de Manchester United (38 pts) qui accueille l'avant-dernier Watford, dimanche.

Pour sa 3e titularisation en championnat de la saison, la première depuis une défaite à domicile contre West Ham (1-0) fin novembre, Giroud a su saisir sa chance.

Lundi dernier déjà, entré en fin de match contre Manchester United, il s'en était fallu d'une pointe de pied hors-jeu pour qu'il ne réduise la marque à 2-1.

Cette fois son but a été validé. Bien lancé par Jorginho, il a frappé en force, le ballon repoussé par Hugo Lloris est revenu sur Ross Barkley dont la reprise écrasée a trouvé le poteau, avant que le champion du monde ne récupère et ne marque du gauche d'une frappe forte petit côté (1-0, 15e).

- Ô joie -

Buteur lors de la Supercoupe d'Europe en début de saison contre Liverpool, Giroud a inscrit là son premier but en championnat depuis avril dernier.

Sa joie débordante et peut-être plus encore celle de ses coéquipiers en disait long sur l'estime dont il jouit au sein du club pour son professionnalisme, malgré un temps de jeu très réduit cette saison.

"Olive" ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a été à l'origine du second but.

D'une jolie déviation de la tête tout en mouvement il a servi Mason Mount, le ballon arrivant, après un relais instantané de Barkley à Marcos Alonso dont la frappe puissante et croisée n'a laissé aucune chance à Lloris (2-0, 48e).

Le gardien français, auteur de belles parades devant Mason Mount (12e), Tammy Abraham (79e) - qui avait remplacé peu avant Giroud acclamé par Stamford Bridge - ou Willian (90e) mais sauvé par sa barre sur un coup-franc d'Alonso (81e), n'a d'ailleurs rien à se reprocher.

Malgré un but malheureux contre son camp d'Antonio Rudiger à la 89e, qui leur a redonné brièvement espoir (2-1), c'est la deuxième fois cette saison que Tottenham rate l'occasion de dépasser Chelsea lors d'une confrontation directe.

Il faut dire que les Spurs ont été pratiquement inexistants dans le jeu, incapables d'enchainer des séquences dignes de ce nom, dans une configuration très défensive avec trois défenseurs centraux et deux latéraux peu offensifs.

Les quelques occasions - un tir de Lucas Moura (10e), une tête de Davinson Sanchez sur corner ou un rush de Japhet Tanganga, à deux doigts de tromper un Willy Caballero qui a justifié sa place de titulaire aux dépens de Kepa - venaient de coups de pieds arrêtés ou de longs ballons.

Des difficultés que les absences pour blessures de joueurs importants en attaque ne suffisent pas complètement à expliquer.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.