Corée du Sud: 142 nouveaux malades du coronavirus, pour un total de 346

Publicité

Séoul (AFP)

Le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes au coronavirus a presque doublé en Corée du Sud, avec 142 nouveaux cas pour un total porté désormais à 346, ont annoncé les autorités samedi matin.

Une deuxième personne est décédée de la maladie Covid-19, a ajouté le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) dans un communiqué.

Parmi les derniers cas d'infection répertoriées, 92 avaient un rapport avec un hôpital à Cheongdo, et les deux personnes décédées y avaient séjourné.

"La plupart des patients de cet hôpital qui ont été diagnostiqués sont ceux qui y avaient été admis pour des troubles mentaux", a dit le vice-ministre de la Santé, Kim Gang-lip, à des journalistes à Séoul.

Cette ville du sud du pays est le lieu de naissance de Lee Man-hee, le fondateur de l'Eglise de Shincheonji de Jésus, une secte chrétienne fortement touchée par le nouveau coronavirus. Il y a trois semaines, les funérailles du frère de M. Lee se sont tenues durant trois jours dans une salle appartenant à cet hôpital.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a demandé vendredi une "enquête approfondie" sur chacune des personnes ayant assisté à ces obsèques et aux offices religieux de Shincheonji.

"Si vous vous fiez simplement aux informations fournies par l'église, le processus peut être lent", a-t-il déclaré, soulignant la nécessité "de mesures plus rapides".

La municipalité de Daegu, quatrième plus grande ville du pays (2,5 millions d'habitants), a conseillé à ses administrés de se confiner à domicile.

Quelque 9.300 membres de l'Eglise de Shincheonji de Daegu ont été placés en quarantaine dans des installations spécifiques ou ont demandé à rester chez eux, a également annoncé le KCDC.

Parmi eux, 544 ont dit avoir des symptômes de la maladie, ont précisé des responsables médicaux.

Daegu et Cheongdo sont devenues vendredi des "zones à gestion spéciale", selon le gouvernement sud-coréen.

De son côté, le commandement de la garnison de l'armée américaine installée dans la ville - qui représente un total d'environ 10.000 personnes - a restreint ses accès.

Si l'on exclut le foyer d'infection du paquebot Diamond Princess au Japon, la Corée du Sud est le deuxième pays à compter le plus grand nombre de cas au niveau national après la Chine, d'où l'épidémie est partie.