Accéder au contenu principal

Municipales au Havre: Bardella (RN) lance un appel aux électeurs LR déçus par Philippe

Publicité

Le Havre (AFP)

Le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella a lancé samedi un appel aux électeurs Les Républicains du Havre "orphelins" après le ralliement d'Edouard Philippe, élu maire en 2014, à Emmanuel Macron, à trois semaines du scrutin municipal.

Les électeurs LR sont "orphelins d'un candidat à l'élection présidentielle, orphelins d'une idéologie, orphelins d'un mouvement politique qui est devenu aujourd'hui un syndicat d'élus, dont une grande partie des cadres, à commencer par M. Philippe, se sont mis +En marche+", a estimé M. Bardella, lors d'une conférence de presse de soutien au candidat RN local Frédéric Groussard.

"Or il y a toute une partie des électeurs LR qui ne veulent pas aller vers la macronie, sont attachés comme nous au retour de l'autorité dans les quartiers, à l'école, à la paix fiscale, à la lutte contre l'insécurité", a poursuivi le député européen.

"A ceux-là nous voulons dire: +venez travailler à nos côtés, venez nous rejoindre, nous vous tendons la main+", a-t-il insisté, raillant une droite "morte d'avoir parlé pendant des années comme le Rassemblement national et d'avoir dirigé comme des socialistes au pouvoir".

La liste RN conduite par M. Bardella était arrivée en tête au Havre aux élections européennes de mai 2019, avec 22,55% des suffrages, devant celle de la majorité menée par Nathalie Loiseau (21,5%). Lors des municipales de 2014, le candidat RN avait obtenu 13,4% des voix alors que M. Philippe avait été élu dès le 1er tour (52%).

Mais cette fois, "très clairement Edouard Philippe subira un vote sanction", a asséné M. Groussard, "sûr que des abstentionnistes iront voter pour ne pas voter Edouard Philippe".

"Le fait d'avoir Edouard Philippe en face de moi m'apportera des voix", a-t-il martelé.

Le vote sanction s'exercera "non pas seulement contre le (maire) sortant mais aussi contre la politique du gouvernement, incarnée par Edouard Philippe qui est l'avocat de la brutalité sociale (...) et de la guerre du tous contre tous", a encore abondé M. Bardella.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.