Accéder au contenu principal

Municipales à Paris: Hidalgo pointe le "conservatisme" de Buzyn et Dati

Publicité

Paris (AFP)

Anne Hidalgo, candidate à sa succession à la mairie de Paris, a pointé dimanche le "conservatisme" des propositions de ses deux rivales, Rachida Dati (LR) et Agnès Buzyn (LREM), en particulier sur l'écologie.

"Dans les propositions d'Agnès Buzyn et de Rachida Dati, il y a quelque chose qui relève du conservatisme, voire du retour en arrière", a affirmé la candidate PS sur Radio J. Ses deux concurrentes ont dévoilé dimanche les grands axes de leurs programmes, en mettant l'accent sur la sécurité et la propreté.

La tête de liste de Paris en commun a cité l'exemple de l'urgence climatique. "On a dix ans pour agir, pas plus. Nous avons posé une politique de lutte contre la pollution qui est en train de marcher, de prouver que nous avions raison de nous attaquer à la source première (de la pollution), qui est celle de l'automobile", a-t-elle ajouté, un point notamment critiqué par Mme Dati.

Mais "mes adversaires ne sont pas du tout dans l'idée qu'il faudrait aller plus vite et plus loin", a-t-elle ajouté, défendant sa proposition de planter 170.000 arbres dans la capitale au cours des six prochaines années. "Je pense à toute la ceinture verte que nous voulons faire autour du périphérique" et "aux forêts urbaines qui peuvent capter du CO2 et être des lieux de rafraîchissement".

Selon un sondage Ifop-Fiducial paru dimanche, Mme Hidalgo arrive en tête des intentions de vote au premier tour des municipales (24%), suivie de Mme Dati (22%) puis de Mme Buzyn (19%) et du candidat EELV David Belliard (12%).

Pourrait-elle s'allier à David Belliard au deuxième tour ? "Ce serait quelque chose d'assez logique, même s'il faut respecter chacun dans ses particularismes", a répondu l'actuelle maire de Paris, qui compte les Verts dans son exécutif.

Alors que M. Belliard dénonce la "bétonisation de Paris" et veut donner un coup d'arrêt à la ZAC Bercy Charenton, l'un des projets de Mme Hidalgo, la candidate socialiste a laissé entendre qu'elle était prête à en discuter avec EELV. "C'est un point sur lequel nous divergeons mais je ne doute pas que nous puissions discuter ensemble" de cette question.

Enfin, Mme Hidalgo a de nouveau affirmé qu'elle ne serait "jamais" candidate à l'Elysée. "Je souhaite être la maire de Paris, qui accueille les Jeux olympiques et paralympiques" en 2024, a-t-elle soutenu.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.