Accéder au contenu principal

Semaine de la mode: Armani sans public, artisanat à l'honneur chez Dolce Gabbana

Publicité

Milan (AFP)

La semaine de la mode milanaise s'est achevée dimanche avec le défilé du maestro Giorgio Armani qui a présenté sa collection automne-hiver 2020/21, devant une salle vide, sans aucun public.

Le styliste a expliqué cette décision par les mesures sanitaires du gouvernement italien qui recommande d'éviter les rassemblements face à la propagation rapide de cas de nouveau coronavirus dans le Nord du pays.

Les mannequins ont donc fait le show devant des caméras qui retransmettaient en direct les images sur les réseaux sociaux et le site de la marque italienne.

Pour rendre hommage à la Chine, grande absente de la semaine de la mode, Armani a bouclé son spectacle en présentant douze modèles de haute couture réalisés entre 2009 et 2019 et tous inspirés par le pays de l'Empire du Milieu.

Le styliste n'a pas dérogé à sa traditionnelle petite révérence de fin spectacle diffusée en mondovision.

- Nous les jeunes on est plus résistant !-

La marque italienne Laura Biagiotti avait elle aussi fait défiler sa collection sans public quelques heures plus tôt tandis que Dolce e Gabbana avait décidé de maintenir son événement dimanche en début d'après-midi.

L'entrée du Metropol, l'ancien cinéma qui accueille tous les shows de la maison, était toutefois moins pris d'assaut qu'à l'accoutumée.

Mais un public très jeune d'irréductibles fans armés de téléphones étaient au rendez-vous pour photographier les "total looks" D e G de certains invités.

"On attend ça depuis des mois, on ne va pas céder à la panique et en plus nous les jeunes on est plus résistant au virus parait-il !", commente Valentina, 14 ans, à la sortie du défilé.

Autour du podium, les rangs étaient clairsemés, certains journalistes et acheteurs ayant décidé de rentrer plus tôt, de peur de se retrouver bloqués ou de voir certains vols annulés.

Les créateurs Domenico Dolce et Stefano Gabbana n'ont pas souhaité faire de déclaration officielle sur la crise italienne du coronavirus préférant s'exprimer à travers leur collection dédiée à la tradition artisanale italienne du "fatto a mano" (fait à la main).

Une centaine de looks ont défilé pour rendre hommage aux couturières, aux brodeuses, aux tricoteuses, aux dentelières, aux cordonniers, aux cravatiers qui constituent le socle du savoir-faire Made in Italy.

La maille était la grande vedette de la collection, littéralement appliquée de la tête au pied: du turban de laine aux chaussures tricotées, en passant par des pull-overs, des gilets, des tops, des manteaux, des vestes, des jupes, des pantalons en maille en nid d'abeille, tressée, bouclée, frangée.

Du noir au blanc avec pour cette saison, peu de motifs, juste l'apparition de roses rouges appliquées sur une chemise en popeline ou le revers d'une veste.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.