Accéder au contenu principal

Patinage: Marc Bella, ex-champion en vitesse, nouveau candidat à la présidence

Publicité

Paris (AFP)

L'ex-champion du monde de short-track Marc Bella a annoncé lundi à l'AFP sa candidature à la présidence de la Fédération des sports de glace (FFSG), un siège désormais très convoité avec cinq prétendants pour une fédération dans l'oeil du cyclone, frappée par un scandale de violences sexuelles.

"Je pose ma candidature à partir d'aujourd'hui, les lettres seront envoyées demain (mardi). Moi qui suis extérieur à la tourmente médiatique, au patinage artistique et à la danse sur glace, j'apporte le choix d'une candidature pouvant ramener de la sérénité", a expliqué à l'AFP Marc Bella.

L'ancien patineur, titré en 1980 aux Championnats du monde de short-track à Milan, puis 3e sur 1.000 m aux JO de Calgary en 1988, où le short-track (patinage de vitesse sur piste courte) était en démonstration, avait quitté le monde fédéral en 1996, "complètement écœuré des pratiques fédérales de l'époque, et notamment sur l'absence de suivi des athlètes après leurs carrières."

"Il y a beaucoup de choses qui m'intéressent comme la promotion des sports mineurs de la fédération. Et dans le cadre de la protection de l'enfance, travailler avec une association pour que plus jamais il n'arrive ce qui s'est passé", a ajouté cet ancien patineur, ayant occupé les fonctions d'entraîneur fédéral et national, et ex-président de club.

L'omniprésent président Didier Gailhaguet, qui a régné sur la FFSG durant deux décennies, a démissionné de son poste le 8 février, mis sous pression par la ministre des Sports Roxana Maracineanu à la suite de révélations d'agressions sexuelles dans le patinage, notamment dans un livre de Sarah Abitbol paru fin janvier.

"Je suis un retraité de la police nationale et des Casques bleus et je me propose d'apporter un peu de droiture à cette fédération qui en manque. Un président issu d'une autre discipline peut amener de la sérénité au sein du tumulte actuel. Et de la confiance", prévoit Bella.

Il s'agit donc de la cinquième candidature à ce poste après celles de l'ancienne patineuse Nathalie Péchalat, de l'ex-juge de patinage artistique Marie-Reine Le Gougne, du président du club de danse sur glace d'Angers, Damien Boyer-Gibaud et de l'ancien président du conseil fédéral et vice-président de la FFSG Hubert Godefroy.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.