Accéder au contenu principal

Aux Philippines, une fête chrétienne sans contact pour cause de coronavirus

Aux Philippines, pour le mercredi des Cendres, fête chrétienne marquant le début du jeune chrétien du Carême, une entorse a été faite à la tradition pour éviter la propagation du coronavirus. Si d’ordinaire, une croix de cendre était dessinée sur le front des fidèles, cette année, la poudre leur a juste été saupoudrée sur la tête pour éviter tout contact.
Aux Philippines, pour le mercredi des Cendres, fête chrétienne marquant le début du jeune chrétien du Carême, une entorse a été faite à la tradition pour éviter la propagation du coronavirus. Si d’ordinaire, une croix de cendre était dessinée sur le front des fidèles, cette année, la poudre leur a juste été saupoudrée sur la tête pour éviter tout contact. © AFP

Aux Philippines, pour le mercredi des Cendres, fête chrétienne marquant le début du Carême, une entorse a été faite à la tradition pour éviter la propagation du coronavirus. Si d’ordinaire, une croix de cendre était dessinée sur le front des fidèles, cette année, la poudre leur a juste été saupoudrée sur la tête pour éviter tout contact.

Publicité

Aucune précaution n’est à négliger face au coronavirus, virus mortel qui se propage aux quatre coins de la planète depuis décembre. Aux Philippines, les autorités ecclésiastiques ont recommandé une entorse à la tradition religieuse du mercredi des Cendres.

D’ordinaire, pendant ce jour marquant le début du jeûne de 40 jours du Carême des chrétiens, une croix de cendre est dessinée sur le front des fidèles. Mais pour éviter tout contact direct, cette année, la cendre a simplement été saupoudrée sur leur tête. Une modification d’application qui ne dérange pas Roberto Moreno, un fidèle catholique : "La signification reste la même : on naît poussière, et on meurt poussière", explique-t-il.

La mesure a son importance dans un pays où 80 % de la population est chrétienne. Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, plusieurs grands rendez-vous ont déjà été complètement arrêtés ou annulés pour éviter les contaminations, comme le Carnaval de Venise, en Italie.

Depuis son apparition en décembre, le coronavirus a causé la mort de 2 700 personnes, principalement en Chine. Aux Philippines, trois cas ont été recensés. Parmi eux, une personne est décédée.  
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.