Accéder au contenu principal

Basket: Villeurbanne mise sur Yabusele et Berry pour se relancer

Publicité

Lyon (AFP)

"Avec ces deux-là, on se donne plus de chances de gagner": à la peine en championnat comme en Euroligue, Villeurbanne compte sur le recrutement de Guerschon Yabusele et Davion Berry en vue des échéances de fin de saison.

"C'est une manière de démontrer que nous ne lâchons pas tant au plan national qu'en Euroligue", assure le président délégué de l'Asvel Gaëtan Müller.

Ex-espoir NBA passé par la Chine, l'ailier fort international français Yabusele et l'arrière américain Davion Berry viennent ainsi consolider l'effectif villeurbannais, 3e en Elite et 16e en Euroligue.

"On se donne plus de chances de gagner des matches", estime Müller, dont le groupe compte désormais quinze joueurs sous contrat.

"Il faut déjà assimiler deux nouvelles recrues dans un groupe qui se déplace beaucoup et, en conséquence, s'entraîne peu. Par ailleurs notre équipe, même si elle a été moins bien dernièrement, affiche de bons résultats. Ces apports me semblent équilibrés", dit-il.

- "Solide" -

"En début de saison, nous voulions construire une équipe solide mais nous ne nous interdisions pas de compléter l'effectif. Nous étions le dernier club en Elite à ne pas avoir recruté. C'est la première fois en cinq ans que nous recrutons aussi tard dans la saison", rappelle Müller.

Ces nouveaux engagements ont été réalisés en plein accord avec l'Olympique lyonnais, actionnaire minoritaire mais important du club champion de France (31,67% de parts du capital), selon le dirigeant.

Guerschon Yabusele et l'Asvel se cherchaient depuis l'époque où l'international français se révélait à la Chorale de Roanne en 2014 avant de filer à Rouen puis de tenter sa chance en NBA aux Celtics de Boston (74 matches).

Alors que le championnat chinois marquait une trêve en janvier sans pouvoir reprendre la compétition en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus en Chine, Yabusele (24 ans, 1,98m) a été libéré par son club de Nanjing.

"Nous sommes plus que ravis. Cela rentre encore dans notre culture d'avoir des joueurs français", insiste aussi Gaëtan Müller.

"C'est une chance de pouvoir m'exprimer en Euroligue. Revenir en France et m'engager avec l'Asvel est vraiment une bonne chose", se réjouit de son côté Guerschon Yabusele, performant en qualifications pour l'Euro-2021 avec l'équipe de France lundi contre le Montenegro (85-66) et qui peut jouer en postes 4 et 5.

Les Jeux de Tokyo sont-ils dans un coin de sa tête en signant pour un grand club français ? "Oui, mais ce n'est pas forcément le sujet immédiat qui est de bien terminer la saison avec Villeurbanne avec qui nous avons des attentes assez hautes. Les Bleus, nous verrons plus tard", répond-il.

- "Fraîcheur, puissance, expérience" -

Si l'international français vient en complément de l'effectif afin de renforcer les postes intérieurs "où nous avons besoin de fraîcheur, de puissance et d'expérience", selon Müller, l'arrivée de Davion Berry (28 ans, 1,95m) "compense le départ en prêt d'Edwin Jackson à Estudiantes Madrid".

"Il nous fallait un joueur en postes 2-3. Nous avons saisi une opportunité. Nous recherchions quelqu'un ayant déjà joué en Europe et capable de marquer des points. En Grèce, la saison dernière, il était meilleur marqueur", explique Gaëtan Müller.

Ce dernier décrit également un joueur "expérimenté, évoluant cette année en Russie (Krasnoyarsk), capable de se créer son shoot avec un haut pourcentage à trois points".

"Il avait envie de jouer l'Euroligue et d'être potentiellement dans la course pour être champion de France", ajoute le dirigeant, se félicitant "d'un accord rapide".

Les deux joueurs pourront apporter la plus-value espérée dès dimanche (16H00) avec la réception du leader Monaco en championnat de France, où l'Asvel a dévissé à la 3e place.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.